ATELIER NIWAKI : TAILLE EN NUAGES

niwaki-03

 

Samedi 27 juin rendez-vous est donné chez Marie- Claire Ollier pour une démonstration in-situ de « taille en nuages » avec Camille.

Le soleil est de la partie et le pot de bienvenue offert par Marie-Claire nous rafraîchit.

Un petit tour à travers le bien joli jardin de notre hôtesse à la recherche de l’arbuste adéquat, le choix de Camille s’arrête sur un pierris.

Le but :

– donner à un arbuste de 5 à 6 ans l’aspect vénérable et sage d’un sujet de 20 ans.

Critères de choix :niwaki-02

  • Arbuste d’environ 1m, persistant de préférence, à petites feuilles.
  • Départ de plusieurs branches à la base du tronc.
  • Observer la structure : beaucoup de branches, elles-mêmes arrondies, feuilles présentes à l’intérieur.
  • Eviter les sections droites.

Espèces privilégiées :

  • If, genévrier dont le port retombant est magnifique, cryptomeria,
  • pierris, pittosporum tobira, ilex crenata,
  • viburnum,
  • érables japonais
  • camélias, azalées car leur port est déjà en plateau (les arbustes de terre de bruyère en général)
  • romarin…

 

Quand réaliser la taille ?

  • arbustes caducs : en hiver
  • arbustes persistants : n’importe quand mais éviter les moments de sécheresse

Les outils :

  • sécateurs, cisailles, scies…nettoyés à l’alcool à brûler

 

Les étapes de la taille :

  • étape n°1 : tailler les branches mortes à l’intérieur de l’arbuste en plaçant la lame du sécateur la plus grosse, contre le tronc.

 

  • étape n°2 : choix des branches à conserver.

Le port final doit être un tronc – de petites branches – un plateau.

En cas de doute ne pas oublier que l’on travaille sur plusieurs années et donc  ne pas couper immédiatement, se laissant ainsi des opportunités futures.

On travaille par rapport à la forme des branches. On évite les branches qui se croisent ou se chevauchent.

On commence par dégager en dessous en taillant les branches retombantes (sauf si elles se trouvent au-dessus d’un plan d’eau) afin d’obtenir un port remontant.

 

  • étape n°3 : taille de la tête de l’arbuste

On élimine les branches qui poussent verticalement et qui pompent la sève montante.niwaki-04

La structure apparait, il faut se reculer et tourner autour.

On garde les paquets de feuillage qui viennent d’une même branche.

 

  • étape n°4 : formation des nuages

On travaille dans les 3 dimensions. On isole des nuages. C’est de la petite taille

L’œil doit regarder chaque branche d’un bout à l’autre.

On choisit ou non de réunir plusieurs bouquets pour constituer un nuage.

 

  • Etape n°5 : travail du nuage

Il doit faire penser à une main, paume tournée vers le ciel.

On utilise le sécateur ou une cisaille qui confère un aspect plus travaillé.

On proscrit la cisaille pour les pins ou camélias.

Les photos jointes illustrent mes propos.

La séance se termine à nouveau autour de la table où Marie-Claire nous propose ses pâtisseries maison !

Merci à Camille pour ses conseils, à Marie-Claire pour son hospitalité et à Pierrette pour l’organisation de cet atelier.

Livres à retenir :

  • NIWAKI éditions Ulmer
  • LA TAILLE DES ARBRES EN NUAGES de Christian Coureau et Marie-Claude Eyraud       éditions Ulmer

Coordonnées de Camille :

PAYSAGES VIANTS   Camille et Olivier BODERIO

21 route du Porzay  29180 QUEMENEVEN

paysagesvivants@orange.fr

www.paysagesvivants.com

 

niwaki-01

Patricia P

Haut de page