Le Domaine du Montmarin (Pleurtuit.35)

Le week-end du 15 au 17 octobre concocté par Sophie avec brio (comme toujours) a débuté sous les meilleures auspices. Le ciel bleu et les lumières automnales accentuaient encore la beauté des bords de Rance. La visite des jardins du Domaine le vendredi après-midi était notre première destination.

Le site avait séduit le constructeur de cette résidence de campagne au 18è siècle puis l’armateur malouin qui en devint propriétaire. Il en fit un important chantier naval dont il reste des vestiges. On les découvrira au cours de la visite en contre-bas des jardins. 

Cette visite des jardins du Montmarin restera mémorable pour beaucoup d’entre nous. Hervé Courteille responsable de la maintenance du Domaine auquel il est attaché depuis plus de deux décennies nous a conduit tout l’après-midi avec patience (à l’écoute de chacune de nos questions… et elles furent nombreuses),. Il nous a transmis sa grande expérience, expliquant le détail de ses techniques, l’évolution du choix des plantes à Montmarin, les projets à venir dans le parc. La tempête de 1987 avait  abattu 250 sujets centenaires. D’autres arbres plantés eux aussi à la fin du 19è siècle arrivent aujourd’hui en fin de vie. Il faut prévoir la replantation.

 

La visite a commencé par les parterres à la française, d’abord dans la cour d’entrée puis devant la façade principale et ses deux terrasses spectaculaires qui surplombent la Rance, un des « musts » des jardins. Hervé Courteille a détaillé comment il a choisi de fleurir les parterres encadrés de buis, avec des conseils « pratico-pratiques ». Montmarin est connu pour sa collection d’agapanthes, plantureuses en plein été mais défleuries à cette saison tout comme les hedychium- le gingembre ornemental-. D’autres plantes, bulbes, vivaces et annuelles ont été sélectionnées pour leur longue floraison : dahlias, sauge farinacea, verveine de buenos-aires,… avec le feuillage argenté d’un cinéraire comme faire-valoir. Ensuite Hervé Courteille nous révélera dans l’ancien potager son étonnante et efficace technique de taille manuelle des buis « à l’oeil » : car au centre d’une très large table de buis, impeccablement taillée, émergent des rosiers sur tige…

 

Puis nous sommes descendus en direction de la Rance, parcourant les allées du parc romantique (dit à l’anglaise) aménagé à la toute fin du 19è siècle : un parc de style paysager proche des créations des frères Bühler (paysagistes d’une centaine parcs et jardins publics et privés en France, dont le Thabor à Rennes). Nous avons suivi des allées tout en courbes, entre des pelouses et des bosquets d’arbres le long de la Rance. On y  admire des espèces exotiques en vogue à l’époque : magnolia grandiflora, gingko biloba, cèdre, tulipier..  Dans une allée plus discrète, ombragée, on découvre une collection plus récente de viornes et d’hydrangeas (des plantes que nous pourrons retrouver en vente à la pépinière).

Dans les sous-bois les cyclamens déroulaient des tapis extraordinaires (ils couvrent à Montmarin jusqu’à 4ha !) : un atout indiscutable à cette saison. Les premiers bulbes du cyclamen de Naples (cyclamen hederifolium) ont été plantés ici au 18ème siècle. Originaire du nord du bassin méditerranén le cyclamen s’est bien naturalisé dans l’Ouest de la France. Notre guide nous a expliqués pourquoi choisir de plus grosses « galettes »et comment les planter à l’oblique…. Plusieurs d’entre nous, ayant connu des échecs, sauront en tirer la leçon.

Au cours de la visite deux robots en action sur les vastes pelouses nous ont grandement intrigués ; nous étions étonnés de l’efficacité et l’apparente intelligence de ces machines…Hervé Courteille nous a  dévoilés le « comment ça marche » et comment les installer.

 

La visite n’était pas encore terminée : un sentier remontait vers une rocaille, un front de falaise aménagé au début du 20è siècle, en cours de replantation. Quelques vues plongeantes sur l’ancien chantier naval, une jeune allée de tilleuls et enfin la pépinière très bien tenue dans laquelle nous avons fureté, en quête de bulbes de cyclamens, d’hedychium, agapanthes, arbustes … Il nous restait à remercier très chaleureusement Hervé Courteille de son accueil, sa disponibilité et sa gentillesse. Sans nul doute nous recommanderons la visite du Montmarin.

Photos

Yannick Le Pottier

Balades et Jardins

15 oct 2021

Montmarin
35730 Pleurtuit