Jardin de la Guesnonière à Moncuit

le-jardin-de-la-guesnonniere-est-ouvert-ce-week-end

 

la-guesnoniere-14
la-guesnoniere-2
Une scène riche en couleurs se découvre à travers la jolie grille qui ferme la propriété du 18°. Dans la cour, le maître des lieux, Michel Leforestier nous accueille chaleureusement et nous détaille l’histoire de cette propriété familiale et de son – ou plutôt de ses – jardins.la-guesnoniere 5

 

Le premier jardin date de 1996. Il fut à l’époque créé par un paysagiste, il s’agit d’un étang bordé de plate-bandes avec en son milieu une île. Mais nous ne y attarderons pas, Michel Leforestier, qui s’est depuis totalement investi dans son jardin repense entièrement cette partie, les premiers travaux sont en cours… mais nous n’en saurons pas davantage.

la-guesnoniere-9

C’est avec gourmandise que Monsieur Leforestier nous présente ses dernières trouvailles qui attendent d’être plantées : beaucoup d’acers, d’hosta… tous plus beaux les uns que les autres. N’est-il pas merveilleux cet acer palmatum atrolineare et cet helwingia japonica aux surprenantes fleurs blanches délicatement posées sur les feuilles ?

la-guesnoniere-8

Après cette … mise en appétit, nous passons dans le 2° jardin. Un jardin d’inspiration japonaise entièrement imaginé et créé par Michel Leforestier qui l’a souhaité comme un lieu mystérieux. C’est un jardin densément planté de végétaux de terre de bruyère. La collection d’érables japonais est époustouflante, chaque arbre nous est commenté.

la-guesnoniere-3
la-guesnoniere-13

La pente naturelle du jardin a permis la réalisation d’un cours d’eau impétueux d’un fort débit enjambé par un pont rouge. L’eau cascade de rocher en rocher avant d’alimenter un bassin, le coin de méditation parfait dans un jardin japonais.la-guesnoniere-11

 

Certes tous les arbres n’avaient pas revêtus leur somptueuse parure automnale, mais la magie était là et la visite passionnante.

 

Merci Monsieur Leforestier pour votre si sympathique accueil. Alors si vous le permettez sans doute reviendrons-nous. Peut-être au printemps pour découvrir cette scène printanière : un acer qui débourre orangé, à côté d’un autre rosé sur un tapis de primevères japonaises pourpres ou bien pour découvrir le nouveau jardin, mais certainement pour une nouvelle rencontre avec un passionné.
La-Guesnonière-12

 

 

Francoise Maion ,  26 octobre 2013

 

 

 

Michael Leforestier

 

La Guesnonnière
50490 Montcuit
tél.02 33 45 62 32 / 06 47 58 02 62.

Haut de page