Le jardin de ma mère à Bacilly

 

 

En 1997, Christine Miel a acheté une maison (bâtiment de ferme joliment restauré) avec un terrain d’une superficie d’un hectare. Cette maison était destinée à sa mère qui avait envie de cultiver un jardin. A 90 ans elle y vit toujours.
Jardin-de-ma-mereAprès le nettoyage et défrichage des abords de la maison les plantations ont été commencées par la  mère. Ensuite Christine, jeune femme dynamique et sympathique, s’est intéressée et a pris goût au jardinage. Elle s’est beaucoup documentée, elle a même passé un BTS paysagiste pour approfondir ses compétences dans le domaine des plantes et de l’art paysager.

Elle dit ne pas être collectionneuse, ses choix se font au coup de cœur. Elle fait ses achats à Courson, en Angleterre, en Belgique et dans les meilleures pépinières.

 Le jardin est constitué d’un vallon et d’un champ.

 

Un grand plan d’eau étanchéifié grâce à la présence de l’argile et alimenté par plusieurs sources a été creusé dans le fond du vallon. Des carpes Amour, qui se nourrissent d’herbe,  ont été mises dans le bassin ce qui permet d’éviter la prolifération de la végétation plantée et spontanée.

Jardin-de-ma-mere-Tilia-aur

 Sur le versant sud du vallon les plantations sont regroupées dans des grandes plates-bandes harmonieusement reliées par des allées engazonnées :

 

dans  la partie haute quelques massifs sont réservés aux rosiers : roses anciennes parfumées, rosiers ruguosas, rosiers paysagers roses et jaunes

dans  les autres massifs arbres et arbustes  se partagent l’espace en tenant compte des caractéristiques de chacun

(un arbre surprenant : hêtre raz de sol)Jardin-de-ma-mere-Fagus

 

Le versant nord, plus humide, est réservé aux plantes de terre de bruyère : azalées, rhododendrons, hydrangeas, quelques bruyères, un massif d’hellébores sous un saule, des cyclamens de Naples…

Jardin-de-ma-mere-Hydrangea

 

Le champ du haut n’est pas encore aménagé : une partie est occupée par le potager et le reste est progressivement planté d’essences de collection (liquidambar, chêne Karl Miller, des cornus, des acers …).

 

 

Ce jardin est entretenu par la propriétaire qui y consacre un WE tous les 15jours, c’est peu !  un paillage épais (gazon, feuilles, broyat) facilite le nettoyage des plates-bandes et évite le dessèchement.

Blaireaux, lièvres et lapins s’invitent de temps en temps.

 

C’est un plaisir de visiter ce jardin bien organisé, avec des arbres et arbustes remarquables au feuillage coloré particulièrement mis en valeur par la configuration du terrain en cette période d’automne.

jardin-de-ma-mere-Acer

 

 

Hèléne M     27 octobre 2013

 

 

 

 

Le « jardin de ma mère »
Christine Miel
La teurterie
Bacilly (50)
tel : 06 73 47 64 40
miel-70@yahoo.fr

 

 

Haut de page