Jardin de Suzanne et Claude à Landaul

VIsite jardin Mr et Mme CORBIN 19-05-2013 (1)

Malgré l’alléchant programme de ce week-end d’ouverture des jardins des adhérents, une énorme envie de paresser, bien à l’abri dans la maison, me démange en ce début d’après-midi frais et pluvieux ! Mais, tenue par la promesse faite à une amie de l’emmener visiter le jardin de Trez-Bihan, et chargée par la présidente de rédiger cet article : impossible de me défiler ! Il me faut un immense effort pour me détourner des bras accueillants d’un confortable fauteuil prêt à m’accueillir pour un savoureux moment lecture au coin du feu … Allez, le plus dur est de se mettre en route : appareil photo, ciré, bottes et parapluie de rigueur et
jardin-des-corbins-2c’est parti !!!VIsite jardin Mr et Mme CORBIN 19-05-2013 (2)

 

Dès l’arrivée dans le village, la maison se repère tout de suite par l’aménagement soigné et la végétalisation de ses abords…Franchissant timidement le portail après avoir sonné la cloche, je suis d’emblée sous le charme des bâtiments de vieilles pierres datant d’un autre siècle (peut-être le Xème : impressionnant, quand on y pense !), mis en valeur par une végétation discrète mais habilement répartie. Polie, j’attends l’arrivée des propriétaires dans cette jolie cour où l’on remarque notamment le puits, entouré de feuillages réchauffant les vieilles pierres : les floraisons sont encore rares, et pourtant on est bien en Mai, non ?jardin-de-corbins-3

Avançant prudemment vers ce que je crois être l’entrée du jardin, je me débats avec parapluie et appareil photo : qui a dit dernièrement que c’était beaucoup mieux de photographier un jardin quand il pleut ???VIsite jardin Mr et Mme CORBIN 19-05-2013 (13)

Bon, toujours personne en vue, mais je progresse lentement au son de voix que je perçois. Après avoir salué un groupe d’anges abrités par sa petite forêt de bambous, j’arrive dans une grande allée gazonnée bordée de différents arbustes taillés en petites boules, et fermée à gauche par une haie d’Elaeagnus à l’allure plutôt fantaisiste (taillée elle aussi en grosses boules successives), à laquelle succèdent des sentinelles de Laurier palme qui semblent guider les visiteurs. A droite, je découvre l’arrière de la longère, encadré par un espace pavé et très structuré avec topiaires, mais je continue mon chemin vers le groupe que j’aperçois maintenant au centre du jardin.jardin-des-corbins-5
VIsite-jardin-Mr-et-Mme-COR

J’ai hâte de découvrir ce qui m’attend au bout de l’allée et je m’oblige à ralentir le pas pour faire durer le suspense ! Je ne suis pas déçue : un Cornus controversa ‘Variegata’ dans toute sa splendeur, bon d’accord il faut dire que j’ai un faible pour cet arbre majestueux aux branches quasiment horizontales… La suite du décor est aussi spectaculaire : je progresse en découvrant avec émerveillement une succession de massifs ou îlots, tous parfaitement pensés et entretenus, avec des plantations plutôt très denses,  et implantés de manière à toujours surprendre le promeneur. Impossible de citer ici les nombreuses espèces de plantes utilisées (d’ailleurs j’en ai perdu mon latin !), beaucoup d’arbres, d’arbustes et de vivaces communs et connus mais dont l’association et la mise en valeur en font des scènes exceptionnelles…Tout est en harmonie parfaite avec la nature, les matériaux sublimés par les végétaux ou l’inverse peut-être : les structures en bois soutenant les rosiers grimpants, la cabane en rondins de bois bicolore alternés qui la rende si originale, les charmes taillés haut sur tige qui sont enlacés par des rosiers grimpants ou des clématites, la fontaine et le bassin en pierre reconstruits de toutes pièces alors qu’on les dirait aussi vieux que la maison, une profusion de feuillages s’imbriquant et de couleurs s’associant avec goût alternant les zones colorées et lumineuses…VIsite jardin Mr et Mme CORBIN 19-05-2013 (15)
jardi-des-corbins4

Je rejoins enfin le groupe où je peux questionner et féliciter le maître des lieux qui, je le comprends alors avec stupéfaction, a tout réalisé de ses mains, ou presque, c’en est encore plus impressionnant ! Nous revenons tranquillement vers la maison, écoutant avec attention Claude Corbin nous raconter avec humour les différentes étapes de la réalisation du jardin, démarré en même que la restauration de la maison, en 2002. Et puis quelques marches nous amènent sur la terrasse d’où nous découvrons le spectaculaire chemin d’eau construit devant de la maison, mis en relief par les pavés du sol, les topiaires de buis et les vases Medicis gris ardoise : admirable !

Bref, vous l’aurez compris, j’aime beaucoup, j’adore, je suis totalement hors du temps, « envoutée » par l’ambiance paisible, le bruit de l’eau (de la fontaine pas de la pluie !), les courbes et les douces couleurs de ce remarquable jardin ! En outre son charmant propriétaire, Mr Corbin, a la modestie des vrais artistes : à l’écouter, rien n’est extraordinaire, tout est simple et facile, rien que du plaisir …D’ailleurs, nous assure-t-il, aucun végétal rare n’a été utilisé, à 1 ou 2 exceptions près, en fait tout est dans la mise en scène et l’agencement.

Eh bien, je vais vous dire moi, Mr Corbin, ce qui est rare : c’est votre talent !

Merci mille fois pour votre accueil et pour ce moment extraordinaire passé en votre compagnie : oubliés la paresse, la pluie et le souvenir du bon vieux fauteuil ! Et c’est avec grand plaisir que j’accepte votre invitation de revenir dans ce petit paradis…mais cette fois sous le soleil, et tant pis si c’est moins bien pour les photos !!!

 

 

 

VIsite jardin Mr et Mme CORBIN 19-05-2013 (4)

 

 

 

 

 

 

Sophie, le 19 Mai 2013

Haut de page