Jardin d'ornement

plante du mois le Nandina domestica octobre 2018

  

Nandina Domestica, Bambou sacré.

Le Nandina arbuste vivace, à croissance lente, Un compagnon dans votre jardin,

d’un charme discret, sobre,  élégant en toutes saisons.

Nandina du japonais ‘nantensei’ ou ‘nanten’,

domestica du latin ‘domus‘ l’habitation, et  stare  se tenir debout.

Cet arbuste très populaire au Japon et en Chine  a une fonction sacré, il est planté près des maisons et des temples.

  • Origine            Japon, Himalaya, est de l’Asie,
  • Famille                Berbéridacée. (famille des mahonias, berbéris, ..)
  • Taille           1 à 2 mètres suivant les variétés,
  • Feuilles persistantes, couleurs changeantes au cours des saisons,
  • Floraison fleurs blanches en été,
  • Rusticité résiste à – 15°C,
  • Sol sol profond, supporte la sécheresse,
  • Exposition           soleil, mi ombre, influence les couleurs du feuillage.

 

  • Soins : supprimer les tiges abimées et anciennes, après la floraison.
  • Multiplication : semis, bouturage ou récupération des drageons,
  • Intérêts :    arbuste à usages multiples,
  • Solitaire, en bonsaï, en haies,
  • en massif associé à des pivoines arbustives, à des graminées, etc.
  • Utilisation du feuillage pour l’art floral.
  • Association possible avec des plantes plus petites pour masquer le bas des tiges parfois dégarnies., par exemple avec des pivoines arbustives, des graminées, des agapanthes, etc.

La variété « Nandina domestica » est la plus  répandue, une soixantaine de cultivars ont été créé principalement au Japon. La plupart sont stériles donc sans fleurs ni fruits.

Nandina Lemon Lime au feuillage jaune vert ; Nandina Summer sunset , Nandina Obsessed Seika ; Nandina Bright Light ; Nandina Fire Power teinte rouge orangée très répandu dans les massifs urbains, Nandina Blush pink Aka, une mutation naturelle du Fire Power.

   

François Lefebvre 

Balades et Jardins

Octobre 2018

les cyclamens

1

Pourquoi planter des cyclamens    10 bonnes raisons

Mes premiers cyclamens datent de plus de 20 ans ils se développaient doucement juste sous la fenêtre de cuisine sous des bouleaux….où rien ne poussait.  J’ai trouvé cela très bien surtout que je ne m’en occupais pas et que les plantes qui poussent bien ici sont peu fréquentes, le terrain est très ingrat.

Et puis grâce à JPL époque où les réunions se tenaient encore dans le centre Jean Savidan j’ai découvert les coums….Connaitre les coums était à JPL la preuve de faire partie des initiés ! Et lors d’une réunion j’ai eu l’opportunité d’obtenir une caissette de coums….j’avais mis le doigt dans l’engrenage.

Et puis comme l’écrit Christopher Grey Wilson dans son livre on devient vite addict !

1 Ils poussent là où très peu de plantes peuvent pousser, sous les arbres feuillus et résineux, endroits sombres, très secs en été. Les cyclamens sont pour la plupart des plantes des sous-bois donc d’ombre ou demi-ombre. Ils font leur végétation en hiver période où il n’y a pas de feuilles dans les arbres et entrent en repos pendant l’été. Ce cycle de végétation permet l’entretien aisé, passage de la tondeuse à gazon en fin de printemps.

2 Si la situation leur plaît, ils peuvent coloniser ‘’rapidement’’…. Tout un espace.

La multiplication se fait naturellement par graines qui peuvent être disséminées par les fourmis qui sont friandes du mucilage sucré qui entoure les graines.

3 Les cyclamens défendent bien leur place une fois installés ils laissent peu de place aux adventices concurrentes ! Pas besoin de les désherber.

4 Les plus communs fleurissent en automne, hiver, période où il y a peu de fleurs dans le jardin et ils peuvent faire des tapis impressionnants. Et en multipliant les variétés il est possible d’avoir des fleurs vraiment toute l’année, excepté pendant les périodes de fortes gelées.

5 Ils font de ravissants petits bouquets et ils tiennent très bien en fleurs coupées

6 Certains sont odorants, même très odorants, et sont utilisés en parfumerie pour son odeur florale. Eau de Givenchy. Ils répandent une agréable odeur, qui rappelle celle du muguet. Je l’ai trouvé référencé dans une liste de 14 senteurs florales. Acacia, cyclamen, jacinthe, jasmin, lilas rose, lilas blanc, muguet, magnolia, mimosa, narcisse, fleur d’oranger, orchidée, rose, pois de senteur.

7 Ils présentent des feuilles avec un graphisme et des couleurs remarquables

8 Ce sont des plantes résistantes aux maladies, je n’ai jamais eu de maladie donc pas de traitements. Ils résistent aux limaces et escargots excepté les semis au moment de la levée.

9 Ils vivent très bien en pot et font de magnifiques potées au moment de leur floraison. A placer sur une terrasse. Attention cela reste une plante d’extérieur, J’ai des plants mères depuis plus de 10 ans en pot.

10 Le semis en terrine est très facile et sans travail il permet la multiplication rapide du nombre de pieds

.13-hédérifolium.jpg-2

11

3 feuilles

Les sources d’informations :

Le net à prendre avec beaucoup d’esprit critique ;

Articles intéressant en Anglais

Morel extra mais uniquement pour les pro et sur le persicum

Forums en français aucun intérêt.

Jan Bravenboer un cultivateur hollandais chez qui j’ai acheté beaucoup de graines et toujours de bon conseil.

Deux ouvrages en Anglais rien en Français

Mon expérience, beaucoup de notes, d’expériences….Toutes les photos viennent du jardin excepté la carte de vœux.

Cyclamens coum de l’ile de Cos erroné en fait sur les bords de la mer noire…

Bulbes ou tubercules….

Des gousses au lieu des capsules

Les graines qui éclatent pour disperser les graines.

Le semis dans le noir absolu la moindre clarté bloquerait la germination (étude américaine Reading)

Le cyclamen son nom proviendrait du Grec, cercle ou couronne, tubercule fleur ?

Pendant l’Antiquité, le cyclamen était surtout connu pour ses vertus thérapeutiques : il contient un puissant toxique purgatif pour l’homme. Dans certaines régions, la croyance populaire veut que les cochons en rafoleraient : d’où leur nom vernaculaire « pain de pourceau »

Plusieurs fois les sangliers sont venus ils ont fait pas mal de dégâts mais n’ont pas touché aux cyclamens.

C’est une plante que tout le monde connait mais qui reste bien inconnue, il est très difficile d‘obtenir des informations pas de livres en français pas de docs, et sur les forums les discussions restent sommaires et truffées d’erreurs elles se limitent souvent à ; il suffit de planter quelques ‘’bulbes’’ et avec un peu de temps et de chances ils se ressèment tout seul et l’on obtient les fameux tapis qui font rêver ![]

Plan  conf V3

Précisions botaniques.

Bulbe ou oignon : organe souterrain composé

1 d’un plateau charnu (tige souterraine tassée)

2 d’écailles ou de tuniques (feuilles modifiées chargées de réserves)

3 d’un bourgeon terminal, narcisse, jacinthe

Tubercule partie renflée de certains organes,

Tige souterraine ou rhizomes : ex pomme de terre, topinambours

Racines : carotte, panais….

Mixtes : tige en haut, racine en bas chou rave céleri rave…

Il y a d’autres formes de réserves. Caïeux, Rhizomes, Cormes

Caïeu : petit bourgeon qui se forme à l’intérieur d’un bulbe, et qui entraine la fragmentation du bulbe en grossissant, échalote

 

Rhizome ; tige souterraine ou à ras de terre, ressemblant à une racine : iris, liseron, chiendent, fraisier…

Cormes, organe complexe ressemblant à un bulbe

C’est une forme particulière de rhizome glaïeul, safran

Cyclamen plante tubéreuse et non bulbeuse. Dans le commerce on parle toujours de bulbes !

Morel,  ‘’le spécialiste’’, dans ses articles grand public parle de bulbes !

 

Les cyclamens font partie des primulacées (primevère) et ont des fleurs hermaphrodites

       Ils sont entomogame la fécondation est assurée par les insectes

Principalement allogame (pollinisation croisée) certains seraient autogame.

Ils sont barochore les graines chutes naturellement sur le sol

Connerie internet les graines explosent ! Les graines sont dans des gousses ! (capsule. Fruit sec déhiscent formé à partir de plusieurs carpelles soudés et renfermant les graines.)

 

 

Les cyclamens sont d’origine géographique générale sur le pourtour du bassin  méditerranéen. Les noms sont significatifs, ( de Naples de Rhodes des Baléares de Perse de Crète de Chypre du Liban de Colchide  etc  ) Il y aurait 22 espèces botaniques de cyclamens, et selon leurs origines leur résistance au froid, la nature du sol, les conditions de cultures peuvent être très variables bien qu’étant d’une manière générale issues du pourtour du bassin certaines résistent très bien au gel et supportent le  -28°. Mais attention les espèces alpines généralement ne supportent pas bien les froids humides.

L’espèce animale ou végétale

La définition la plus communément admise est celle du concept biologique de l’espèce énoncé par Ernst Mayr en 1942 : une espèce est une population ou un ensemble de populations dont les individus peuvent effectivement ou potentiellement se reproduire entre eux et engendrer une descendance viable et féconde, dans des conditions naturelles. Ainsi, l’espèce est la plus grande unité de population au sein de laquelle le flux génétique est possible et les individus d’une même espèce sont donc génétiquement isolés d’autres ensembles équivalents du point de vue reproductif.

En d’autres termes une espèce botanique est une plante qui pousse spontanément dans la nature sans intervention humaine.

Il y a beaucoup de cyclamens vendus dans le commerce qui proviennent d’un arrachage sauvage dans la nature. Ce sont de réels cyclamens ‘’botaniques’’. Si l’on se contente de multiplier des espèces botaniques sans sélections ce seront encore des espèces botaniques, mais un travail de sélection les transforme en ‘’variété’’ Les plantes possèdent alors des caractéristiques propres à la variété et reproductibles.

 

Une variété ou cultivar :   2 notions très différentes

Une variété ou cultivar qui est issue d’un plant unique obtenu d’une graine d’une mutation et qui est multiplié par voie végétative naturelle ou humaine, stolons, oignons, tubercules, division de touffe greffe, marcotte bouture

Fraisiers, tulipes, pomme de terre, pommier, cerisier, camélia, , etc.  Toutes les obtentions portent un nom de variété ou cultivar. Le terme cultivar est synonyme de « variété cultivée » ou « variété horticole »,

Dans ce cas la variété n’a pas un patrimoine génétique ‘’pur’’ ou ‘’homozygote’’ elle est souvent le résultat de 2 parents très différents parfois issue de 2 espèces différentes cas des hybrides. Les graines obtenues de ces cultivars donnent des résultats très variables.

Une variété ou cultivar reproduite par graines, ce qui est le cas de toutes les graines potagères doit être issue de parents ayant les mêmes caractéristisques et cela depuis des générations. Dans ce cas toutes les graines sont génétiquement identiques et homozygotes pour tous leurs caractères en raison d’une consanguinité prolongée. Tous les individus d’une lignée pure ont un génotype quasi-identique.

Il en résulte qu’une telle lignée peut être définie morphologiquement et physiologiquement de façon très précise, tous ses individus, étant identiques (proche du clone), ne diffèrent les uns des autres que par des fluctuations négligeables. La lignée demeure stable au cours des générations successives, en l’absence de croisement naturel ou désiré avec une autre variété. La variation peut provenir d’une mutation, La lignée étant pure l’acclimatement n’est pas possible.

En botanique et en agriculture, les lignées pures sont obtenues par autofécondation forcée pendant 6 à 8 générations, par culture sélective des plantes, avec les individus correspondants aux critères choisis, les déviances sont supprimées. Ces lignées pures mises en culture sont les cultivars, et portent un nom,  le croisement de 2 lignées pures donne des hybrides F1.

 

Homozygote se dit d’un gène qui, chez un individu (animal ou végétal), sera représenté par deux allèles (des variantes de ce gène) identiques, sur un même locus.

Par extension, on parlera d’individu homozygote pour ce gène. Utilisé pour des jumeaux dits homozygotes

Beaucoup de cyclamens en particulier les persicums, mais aussi les hédérifolium, coum…..ont fait l’objet de sélections et présentent des coloris des fleurs de taille de feuilles ….et donnent des semis identiques aux parents ce sont donc non plus des cyclamens botaniques mais des variétés ! et portent un nom de cultivar. Par ex C. hédérifolium ‘Bowles Apollo’, ‘Ruby’.

De plus les persicums les cyclamens dits des fleuristes sont maintenant des cultivars tri- et tétraploïdes.

Hédérifolium-1n.jpg-2

DSCN1630

4 Multiplication

Multiplication des cyclamens :

Les tubercules peuvent être divisés comme les pommes de terre sous réserve de laisser dans chaque morceau un œil viable et une région portant des racines.

Ces deux conditions sont réalisables sur des variétés qui ont plusieurs points de croissance tels que les graecums, cependant il reste des problèmes de cicatrisation et de dessèchement, ce qui fait que la méthode n’est pas utilisée. Le semis reste le seul moyen de propagation semis naturel ou en pépinière

En conclusion : Vous possédez une variété magnifique issue d’une sélection rigoureuse le seul moyen de le multiplier est de faire une pollinisation protégée suivi d’un semis. Saul que le cyclamen étant principalement allogame il n’est pas certain que la pollinisation soit effective ! Moralité il est préférable d’avoir au moins 2 plants !

Vous possédez un Plant magnifique apparu par hasard …aucune chance ou peu de le multiplier à l’identique le cyclamen est entomogame et même une pollinisation protégée ne sera que le début du long chemin vers le cultivar.

Ceci explique qu’il n’y ait pas de cyclamens anciens comme pour les tulipes, jacinthes galantus….et qu’il n’y a pas de bourse et que les prix ne s’envolent pas comme pour les plantes de collections où les prix peuvent atteindre des montants astronomiques !

En Angleterre sévit la snow drop mania les prix monten jusqu’à 725 £

Vu sur le net américain 2 500 $ un bulbe de galantus nivalis

Le jardinier amateur trouvera dans les jardineries, fête des plantes, i commerce, des tubercules, certains peuvent être très gros (20 cm de diamètre) mais il faut faire attention les cyclamens supportent mal de rester hors de terre longtemps, il faut veiller lors de l’achat à ce que les tubercules ne soient pas tout ratatinés ! Les tubercules restent relativement chers il faut compter entre 3 et 10 € le tubercule suivant les variétés et espèces. Beaucoup des gros tubercules ne sont pas issus de la culture mais proviennent d’un arrachage sauvage dans leur milieu naturel !

Le cycle végétatif pour les cyclamens (excepté le pupurascens qui reste pratiquement en végétation toute l’année)

Repos estival il est sous les arbres en condition très sèche.

Aux pluies de fin d’été et d’automne reprise des activités

Floraison et feuilles en automne, hiver et printemps.

Entrée en repos estival avec perte des feuilles

Maturation des graines et récolte à la mi juillet des capsules.

Semis en fin d’été et levée des graines en 1 à 2 mois ou 1 an plus tard

Semis naturel

 

En semis naturel d’automne on retrouve au printemps au pied des adultes des quantités de bébés avec leur petite bille encore claire et leur feuille unique, ces bébés peuvent être récupérés j’ai utilisé un tournevis pour les replanter ailleurs, c’est une méthode que j’ai utilisée longtemps mais que je ne pratique plus, longue et pour récupérer peu de plants Maintenant je préfère le semis en pot, c’est plus efficace pour finalement moins de travail.

Semis en pépinière

Une règle en or les graines fraiches sont de loin préférables.

Les graines se récoltent en début d’été et faut les semer aussitôt.

Elles auraient un pouvoir germinatif de 5 à 10 ans ……

Il faut 2 à 3 ans de culture avant de voir les fleurs, exceptionnellement 1 an (Marité), la levée est lente et parfois capricieuse ! 1 mois minimum et parfois, 1 à 2 ans exceptionnellement 3 ! Dans des terres de récupération de semis j’ai encore des levées après 2 ans !

En particulier le purpurascens réputé de germination très lente et capricieuse surtout pour les graines achetées les miennes ne semblent pas avoir cette mauvaise réputation.

Des tests comparatifs ne m’ont pas convaincu de l’intérêt de faire tremper les graines contrairement aux recommandations usuelles !

Après 1 an de culture en pot mes plus gros tubercules ont un diamètre de 17 mm et ceux de 2 ans ont 40 mm soit la taille des tubercules achetés dans le commerce et qui sont vendu de 3 à 4 € pièce.

Les années passées j’ai semé dans les grandes caisses à poisson en polystyrène mais les grandes caisses une fois pleines sont très lourdes, (plus de 40 litres) pas assez hautes ni faites pour assurer un drainage efficace, la hauteur limitée de substrat séchait vite, et donc en caisse les cyclamens risquaient la noyade et la sécheresse !!! Il ne faut pas oublier que les cyclamens vont vivre dans leur caisse un minimum d’un an et parfois 2 ou plus ! et qu’en hiver les pluies peuvent être abondantes et que pour les cyclamens l’eau stagnante est le pire ennemi. Les caisses sont certainement parfaites pour ceux qui sont vigilants.

Le support de culture, est pour moi un mélange de compost végétal de la ville, de sable et de terre de jardin, il reste lourd comparé à celui vu en pépinière, et le compost de semis de pépinière vendu dans le commerce est très cher plus d’1 € le litre celui de la ville 1,5 € le m3.    Il me faut 2 m3

Le récipient qui actuellement me donne toute satisfaction est le pot classique de pépinière en plastique noir de 15 ou 25 litres, il est rigide se manipule bien raisonnablement lourd et permet une hauteur de drainage efficace et une bonne hauteur de substrat, et en moyenne je récupère de 80 à 150 tubercules par pot de 25 l après 1 an de culture ce nombre diminuant avec le temps. Au-delà de 4 à 5 ans les tubercules peuvent devenir énormes (20 cm). Juste après le semis les pots sont couverts d’un film noir. Dès le début de la levée (mini un mois) la bâche noire est retirée et les pots sont couverts de grillage à poule, protection contre les oiseaux, chats, chiens…. Et régulièrement protégés contre les limaces, surtout au début.

Attention le paillis mis en fond de pot favorise la prolifération des limaces qui y trouve un refuge confortable.

Les densités de semis dépendent du prix des graines, et des origines, celles provenant de la maison sont semées serrées peut être 200 ? par pot, un bon semis serait certainement tous les 2 cm environ et pour les graines achetées je sème un paquet (une variété) par pot soit10 à 25 graines. Je cultive les cyclamens achetés en pot au moins 2 ans les graines mettent parfois plus d’un an à germer en particulier les purpuracens.

J’utilise actuellement pour le drainage du bois broyé, et comme je récupère le substrat d’une année sur l’autre le broyat ne pose pas de problème de tri. Le bois broyé offre l’avantage d’être gratis, et léger et se recycle bien dans la terre.

La graine en germant va faire une courte tige suivie d’une petite boule rosée (souvent à fleur de terre) d’où repartira une tige avec un petite feuille en parasol cette petite boule rosée est le futur tubercule.

Au moment de la levée les limaces en sont friandes et font d’énormes dégâts.

Je laisse maintenant mes semis à l’extérieur plutôt sous des arbres, Je ne fais plus rien juste du désherbage, et parfois un peu d’arrosage ! et un peu d’engrais …..du 10 20 20 !

Avant je les rentrais sous serre c’était un gros travail de manutention pour un bénéfice incertain et plus de soins d’arrosage, en hiver le cyclamen a besoin d’eau.

Au printemps 2 solutions :

1)  fin d’arrosage on laisse le cycle naturel s’accomplir, chute des feuilles et en juillet août on récupère les petits tubercules d’un an ont la taille d’un ongle de pouce) et l’on peut replanter aussitôt. Des essais comparés montrent que les cyclamens réagissent bien à la fertilisation.

Ou garder en pot une année de plus ou plus mes pieds mères ont pour certains 10 ans

2)  les plants sont continuellement arrosés, ils ne se mettent pas au repos et ils grossissent plus vite, c’est habituellement ce que l’on trouve dans la littérature, mais l’expérience faite en 2010/2011 ou j’ai continué à arroser les cyclamens, ils ont perdu leurs feuilles et sont entré en repos végétatif d’été !

Un test comparatif démarré en juillet 2011 –  2 pots un au noir et l’autre sous vitre.

Il y a eu des levées dans le pot mis dans le noir plus rapidement, mais sitôt les premières levées (2 mois) j’ai découvert le pot, à la fin novembre les 2 pots ont des levées équivalentes sachant que les pots ont été placés sous serre fin octobre et que beaucoup de levées se sont faites mi-octobre et par la suite sous serre, mi-novembre la levée se poursuit. Les jours de soleil sous serre la température monte à près de 25 ° et la nuit elle descend à 9°.

Conclusion : Le noir absolu comme il est préconisé par les études américaine ne me semble pas une évidence, de plus cela oblige une surveillance accrue !

Expérience confirmée à la lecture du livre Christopher Grey-Wilson.

Conclusions : Des graines fraîches, une température voisine de 15°, le noir, et l’humidité sont les conditions optimales de réussite et probablement un substrat de culture comme celui que l’on peut trouver en pépinière…….léger pas besoin de drainage.

Plantation des tubercules

N’ayant trouvé aucune information pendant longtemps concernant la période de plantation des tubercules, l’idée basique a été de le faire pendant le repos végétatif, et donc en été quand les feuilles sont fanées. J’ai pratiqué ainsi pendant des années jusqu’à la lecture du livre de Christopher Grey-Wilson qui confirme cette pratique et précise le moment optimum – juste avant la reprise de la végétation-

D’une façon générale les cyclamens se plantent peu profondément 2 à 3 cm excepté le répandum qui doit être mis plus profond, mais tous les cyclamens supportent d’être mis en terre plus profond en zone ou le gel peut être plus fort mais sous réserve d’être dans un sol très bien drainé.

Des oublis de tubercules de cyclamens lors du recyclage de la terre prouvent qu’ils peuvent vivre et bien prospérer à des profondeurs de plus de 20 cm.

Maladies

Pour moi les seuls problèmes rencontrés sont les limaces et escargots et rarement la pourriture des tubercules probablement causée par un excès d’eau dans les pots, mauvais drainage.

Les pucerons

Les araignées rouges

Nématodes

mouches sciarides

Thrips

Othiorhynques

Souris et campagnol

Les oiseaux en particulier les merles qui grattent les plates bandes

Pourriture bactérienne erwinia cartovarum

Botrytis

Fusarium

Oïdium

Virus en particulier la mosaique

1 tableau des espèces

5 Fleurs et espèces

Quelles espèces planter

Distinction entre tous les cyclamens : A mon niveau je suis incapable de reconnaitre les différentes espèces, mais elles se distinguent par

Des époques de floraisons et de feuillaison différentes       2 Tableau de floraisons

Des tailles et formes de fleurs et feuilles différentes .                            3 feuilles

Diamètre de l’ouverture de la corolle

Présence d’auricules

Taches de couleurs veinage…etc

Des pédoncules de fruits en queue de cochon ou pas

Des feuilles qui pointent en l’air directement de la souche, alors que pour d’autres les pétioles des feuilles rampent dans le sol avant de s’élever

Les tubercules et les systèmes racinaires peuvent très différents.

Les parfums

Dans le livre Christopher Grey Wilson de il y a un plan de cheminement avec des questions qui permettent la détermination de l’espèce….et cela semble marcher !

 

 

Le cyclamen de perse faut pas rêver

Le cyclamen vendu en potée pour la maison est issu du cyclamen de Perse, qui est gélif, il ne résiste pas ou mal à l’extérieur craint le froid humide.

Pour l’instant l’espèce type et aucune variété n’ont été capables de survivre dans mon jardin….

Mais de longues sélections ont permis d’obtenir des variétés plus résistantes et des hybrides.

A noter la Société Morel du côté de Fréjus 1er producteur mondial de cyclamens où la base est toujours le cyclamen de Perse mais garanti une tenue de certaines variétés à – 7° mais d’autres craignent le gel répétitif, ou encore ils supportent des températures approchant le gel !!!

Metis®, Tianis®, Premium et Latinia® sont spécialement

testés chaque année pour leur bonne tenue en massif

d’octobre à mars. Les conditions climatiques peuvent

être très difficiles, jusqu’ à -7°C la nuit, du vent violent,

des pluies diluviennes, et même quelquefois la neige !

Portes ouvertes professionnelles en novembre.

Nos variétés craignent le gel sévère et répétitif, mais

elles sont sélectionnées pour supporter passagèrement

des températures jusqu’à -5°C.

Ils supportent alors des températures approchant le gel et résistent même à de légères chutes de neige.

2 espèces sont particulièrement à recommander

Le cyclamen hédérifolium (à feuille de lierre) ou de Naples à floraison automnale, il est de loin le plus commun, du blanc au rose foncé, et même rouge, les feuilles présentent souvent un graphisme vert foncé et blanc argenté comme la plupart des cyclamens. (Il est en fleur à la maison régulièrement à la mi-juillet et parfois début juin), certains cultivars sons odorants.

L’hédérifolium (Naples) présent un peu partout autour des maisons…la Roche Jagu

ils se sont si bien adaptés et depuis si longtemps que l’on pourrait croire qu’ils sont endémiques

Le cyclamen coum à floraison hivernale et début de printemps, avec des feuilles plus rondes.

Avec son cousin très proche l’élégans qui fleuri un peu plus tôt

Il faut noter que depuis que ces cyclamens sont cultivés les sélections ont permis de dégager de nombreuses variétés les sélections ont porté sur les fleurs taille, couleur, période de floraison, et aussi sur les feuilles couleur, graphisme.

Il est conseillé de ne pas mélanger les 2 espèces l’hédérifolium est beaucoup plus vigoureux et prendra le dessus.

J’ajouterai le cilicium que l’on commence à trouver dans le commerce et qui pousse et fleuri très bien en automne.

Le répandum sur la côte méditerranéenne réputé coloniser Bretagne et Normandie il semble bien s’implanter dans le jardin mais colonise moins vite. Dans le jardin le pseudibéricum semble prospérer gentiment ce sont des cyclamens de printemps.

Reste le pupurascens cyclamen extraordinaire fleuri tout l’été avec des couleurs magnifiques et extrêmement odorant. Il est réputé difficile !

Le purpurascens pousse naturellement dans les Alpes le seul calcicole et pratiquement en végétation toute l’année.

Les hybrides

Il n’existe aucun hybride naturel reconnu, d’une part le cyclamen s’hybride difficilement à cause de barrières d’incompatibilités entre espèces, et d’autre part les zones où il pousse sont souvent très éloignées et les époques de floraisons différentes.

Cependant il existe des hybrides créés par l’homme dans des séries de cyclamens possédant le même nombre de chromosomes ce nombre variant de 20, 30, 48.

Ces hybrides généralement ressemblent aux parents qui sont généralement assez proches. Ces hybrides sont féconds et en première génération (F1) le semis est homogène mais pas la suite la progéniture est très variable sachant qu’ils sont capables de retro-croisements.

Repandum et balearicum ou cretinum s’hybrident très facilement au point de devoir conserver les espèces pures.

De même Hederifolium africanum qui se ressemblent mais qui se différencient par leur résistance au froid.

Géranium de madère et des canaries qui s’hybrident au point qu’il devient très difficile de conserver  l’espèce pure, de plus ils s’hybrident avec le géranium de robert ou herbe à robert….

6 Plan large

Conclusion

Une chose est sûre, les marchands de cyclamens forains, boutique ou net ne sont pas producteurs ni connaisseurs, ils vendent ce qu’ils peuvent trouver. Même des pros comme les bulbes d’Argens ne sont que des revendeurs, et le marché de l’importation semble vraiment soumis aux règles de profit maximum peu importe la variété protégée ou pas ! Il faut vendre ! au besoin en changeant les noms !

Si l’on veut avoir un minimum de certitude il faut s’adresser à un cultivateur producteur sérieux.

Les cyclamens d’une manière générale supportent mal le dessèchement je rappelle que c’est en été qu’il faut les transplanter et donc attention aux tubercules vendus sous blister en hiver période où ils sont en pleine croissance.

Pour moi à la seule voie est celle du semis, de graines obtenues chez un producteur ou de ses propres plants mères !

P1590485

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Hédérifolium hédérifolium X X X X X X
confusum X X X
Africanum X X X
Coum coum X X X
Elégans X X X X X X
Parviflorum X X X
Alpinum X X X X X X
Pseudibéricum Pseudibéricum X X X
Cilicium Cilicium X X X
Intaminum X X X X X X
Mirabile X X X
Cyprium Cyprium X X X X X X
Libanoticum X X X X X X
Repandum repandum X X X
Peloponnesiacum X X X
Balearicum X X X
cretinum X X X
Pupurascens Pupurascens X X X X X X
Colchicum X X X X X X
Graecum Graecum X X X
rohlfsianum X X X
Drydeniae coum x alpinum X X X
Hildebrandii africanum x hederifolium X X
Meiklei cretinum x repandum X X X
Saundersiae balearicum x peleponnesiacum X X X
Schwarzii libanoticum x pseudibericum x x x
Wellensiekii libanoticum x cyprium X X X X X X
Whiteae graecum x hederifolium X X X
Xx balearicum x cretinum
Xy cilcium x intaminum

Hédéx magenta sombre n

Conférence A Levasseur

21 avril 2018

 

Manifestations Horticoles

————————————————————————————-

le 14/10/2018 de 10:00 à 18:00

________________________________________________________________________________________________________________________


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les Journées de l’Arbre 

13 & 14 octobre

 

 

 

 

 

Pendant ces 2 jours de fête autour du végétal, artisans, associations, animations…
– Visites libres des 3 collections
– Visites guidées 11 h, 14 h, 15 h, 16 h
– Conférence « La taille douce des arbustes » avec Emmanuel Popot 15 h
– Tirage au sort des lots offerts par les exposants à 16 h.

Nous aurons également la grande joie d’accueillir Francis Hallé, célèbre botaniste, inventeur du Radeau des Cimes.
Mais aussi grimpe d’arbre,démonstrations (mesure de hauteur, test de traction…),calèche, poterie, peinture
Exposition photographique de François Baillon.

Restauration traditionnelle, crêpes bio, boissons chaudes et fraîches, cidre.

Adulte : 7 € & réduit : 5 €

Cette 25 e fête des plantes regroupera des pépiniéristes passionnés.
http://www.arboretumdesbarres.fr/animations-evenements/evenements-a-venir-et-passes/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 




 

«TRAVAUX JARDINS D’ORNEMENT EN DECEMBRE JANVIER »

             

 

   Logo                   

 Les plantes se sont préparées au repos d’hiver.

 

 Pelouses et bordures

Après la dernière tonte vous pouvez combler les affaissements du sol avec une bonne terre végétale légère.

Ces parties seront resemées au printemps.

Arbres, arbustes et conifères

la plantation des persistants doit être terminée depuis le mois de novembre.

Plantation, déplacement des arbres et arbustes caducs. Rabattre la ramure pour une meilleure reprise.

Élaguer les arbres si nécessaire. Il est préférable de le faire régulièrement pour l’arbre et pour son esthétique.

En cas de fortes gelées installer des protections pour les plantes fragiles, celles récemment mises en terre, et les plantes en pots, retirer les soucoupes. En cas de gelées passagères ne pas les laisser en permanence, des champignons peuvent se développer.

Au pied des arbustes aérer le sol, épandre compost, engrais organique.

Traitement d’hiver: pulvériser de l’huile de colza contre les insectes qui pondent sur le bois aérien.

 

Plantes vivaces

Nettoyer les massifs. Nettoyer  les hellébores, supprimer les vieilles feuilles qui peuvent contenir des maladies.

Ne pas toucher aux graminées, le nettoyage sera fait au printemps à la sortie de la nouvelle végétation.

Épandre un lit de feuilles dans les massifs au pied des arbustes, 10cm minimum pour protéger du gel.

 

Plantes grimpantes

Planter les grimpantes à feuilles caducs chèvrefeuille, vigne-vierge, clématite…

Rosiers

Plantations des rosiers à racines nues.

 

 Conseils

 Surveiller le compost, pas trop humide, bien aéré, pas trop de feuilles mortes.

Désherbage et traitement chimiques, interdiction des produits de synthèse à partir du 1er janvier 2019, préparons-nous.

 

« Hydrangea et autres hydrangéacées des sous bois asiatiques »

samedi 18 novembre 2017Fabrice-Gaultier-600x400Fabrice GAUTIER  a animé notre conférence mensuelle sur le thème :   » Hydrangea et autres hydrangéacées des sous bois asiatique »
« 
Fabrice GAUTIER est jardinier pépiniériste, passionné d’hydrangea pour lesquels sa pépinière  « Sous un arbre perché » sise à Guerlesquin (Finistère) a été labellisée deux fois Collection Nationale par le CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées) : « Hydrangea serrata » et « Hydrangéacées asiatiques ». Fabrice GAUTIER a rédigé un article en 2016 sur les H. serrata dans « Hommes et Plantes » (revue du CCVS).
La conférence n’a abordé que le côté Hydrangea des forêts d’Asie (donc ni macrophylla, ni paniculata, ni quercifolia, ni arborescens). Elle a porté sur la présentation et la répartition géographique des différentes familles d’Hydrangea que l’on peut trouver dans les milieux ombragés d’Asie, à savoir : les H. aspera, les H. serrata, les H. involucrata, ,les H. petalanthes, ,les hydrangéacées herbacées…Ainsi nous avons découvert la richesse insoupçonnée de ce que nous nommons parfois de façon simplifiée les hortensias.Voici un petit rappel en photos de cette belle conférence. Merci Fabrice

Diapositive5Diapositive13Diapositive27Diapositive43Diapositive47Diapositive54Diapositive63Diapositive91Diapositive100Diapositive112Diapositive139Diapositive144Diapositive164Diapositive183

Diapositive185

Diapositive195

Diapositive220

Diapositive222

Diapositive227

Diapositive231

Diapositive235

Diapositive243

 « TRAVAUX JARDINS D’ORNEMENT EN NOVEMBRE-DECEMBRE. »

                  

 

Logo 

   mi-novembre mi-décembre période idéale pour planter déplacer à votre guise…

 

Pelouse et bordures

Aérer les pelouses anciennes principalement aux endroits de passage. Taille des bordures.

Tondre et mulcher avec les feuilles, laisser sur place sinon mettre au compost.

Arbres, arbustes et conifères

Récupérer les drageons de lilas, spirée, corète, symphorine…

bouturer groseilliers à fleurs paulownia, …

Planter les sujets à racines nues à partir de mi-novembre.

Planter les conifères et les arbustes à feuillage persistant, fusain, camélia, rhododendron,azalée, bruyère.

Taille des haies. 

 

Plantes vivaces

      Nettoyer les massifs, rabattre les asters .

Continuer à diviser  les touffes d’épimédium, phlox, ophiopogon, pivoine herbacée, bergénia, hosta, véronique

Planter les pivoines, pivoines herbacées, pervenches, épimédium, sedum, graminées, hélianthèmes…

Repiquer les semis, fenouil, alchémille, ancolie, campanule, euphorbe, hellébore…

Pailler les plus sensibles au froid, certaines héllébores, fuchsias, cistes sauges,…

 

Fleurs saisonnières

Semer pois de senteur, coquelicot, bleuet, muflier, pied d’alouette, nigelle, pavot.

Planter les semis naturels, pensée, myosotis, nigelle, giroflée, digitale, primevère…

Plantes grimpantes

Taille de propreté,

Bouturer ou marcotter actinidia, glycine, vigne-vierge.

Planter jasmin, lierre, chèvrefeuille, vigne-vierge…

Rosiers

Rabbatre de moitié les rosiers buissons,désépaissir les grimpants.

Ajout d’engrais organique, de compost, sang séché, corne torréfiée.

Plantations des rosiers à racines nues.

 

Plantes bulbeuses

Planter les bulbes de printemps, tulipe, narcisse, crocus, jacinthe, scille, ail, muscari, lis, iris…

Détérer les bulbes d’été, dahlia, glaïeul, canna, bégonia.

 

 Conseils

 pailler les massifs, le pieds des arbres et arbustes; vous pouvez utiliser, fougère sèche, feuille morte,

 résidu de nettoyage des touffes de vivaces, de tailles de haies. Attention n’utiliser que des résidus sains.

Penser à marquer les emplacements des vivaces qui perdent leurs feuillages, pivoines, anémones du Japon…

Epandre les cendres de bois autour des plantes exceptés les plantes de terre de bruyère. La cendre augmente le pH du sol.

Préparer les protections des plantes sensibles au froid.

Plantation des arbres à racines nues, suivre les conseils de Claude Cadio :

« La plantation des arbres en racines nues ».

François L
Balades et Jardins le 18 novembre 2017

123

Myosotis provenant d’un semis nat

« TRAVAUX JARDINS D’ORNEMENT EN OCTOBRE-NOVEMBRE »

 

L’automne est bien installé, vous pouvez planter déplacer à votre guise …..

mi-novembre mi-décembre période idéale.

 

Pelouse et bordures
Semer les nouvelles pelouses,

Aérer les pelouses anciennes principalement aux endroits de passage. Taille des bordures.

Tondre en mulchant, arroser rouler.

Arbres, arbustes et conifères

Récupérer les drageons de lilas, spirée, corète, symphorine…

Préparer les trous de plantations (mélange compost/terreau/bonne terre), laisser la vie biologique s’installer.

Planter les sujets à racines nues à partir de mi-novembre.

Planter les conifères et les arbustes à feuillage persistant, fusain, camélia, rhododendron.

 

Plantes vivaces

      Récolter les graines des plantes défleuries. Bouturer le seringat sur bois sec.

Nettoyer les massifs, rabattre les touffes, conserver les plus élégantes pour le jardin d’hiver.

Continuer à diviser  les touffes d’épimédium, phlox, ophiopogon, pivoine herbacée, bergénia.

Planter les pivoines, pivoines herbacées , pervenches, épimédium, sedum, graminées, hélianthèmes…

Repiquer les semis, fenouil, alchémille, ancolie, campanule, euphorbe, hellébore…

 

Fleurs saisonnières

Semer pois de senteur, coquelicot, bleuet, muflier, pied d’alouette, nigelle, pavot.

Planter les semis naturels, pensée, myosotis, nigelle, giroflée, digitale, primevère…

 

Plantes grimpantes

Taille de propreté,

Marcotter les clématites.

Bouturer actinidia, glycine, vigne-vierge.

Planter jasmin, lierre, chèvrefeuille…

Rosiers

Rouille: supprimer les feuilles en fin de saison.

Ajout d’engrais organique, de compost.

Premières plantations de rosiers à racines nues.

 

Plantes bulbeuses

Planter les bulbes de printemps, tulipe, narcisse, crocus, jacinthe, scille, ail, muscari, lis, iris…

Détérer les bulbes d’été, dahlia, glaïeul, canna, bégonia.

 

 Conseils

pailler les massifs, le pieds des arbres et arbustes; vous pouvez utiliser, fougère sèche, feuille morte,

résidu de nettoyage des touffes de vivaces, de tailles de haies. Attention n’utiliser que des résidus sains.

Pensez à aérer le compost au moins une fois par mois.

Étaler la tonte de pelouse aux pieds des arbustes à fleurs, dans les massifs floraux.

Épandre du compost dans les massifs.

Laisser les feuilles mortes saines recouvrir les massifs, sinon les mettre au compost.

François L

Balades et Jardins le 21 octobre 2017

OMBELLIFERES ou Les APIACEES (nouvelle nomenclature)

 

GENERALITESImage1 Généralités

Les APIACEES (nouvelle nomenclature) ou OMBELLIFERES forment une très grande famille de plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces.

Dans le monde cette famille comprend 446 genres et 3540 espèces, en particulier dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et dans les montagnes tropicales.

En France, nous avons 90 genres et 180 espèces.

Pas de doute, les ombellifères appartiennent à nos paysages. Elles nous sont familières car elles occupent aussi bien les bords des routes, les potagers, elles viennent agrémenter nos plantations décoratives d’inspiration naturaliste.

Nous avons dans cette famille beaucoup d’espèces comestibles mais également certaines contiennent des substances toxiques (cigüe)

   FICHE D’IDENTITE

Cette famille est relativement

homogène, caractérisée pour

la plupart des sujets par son

inflorescence caractéristique : L’OMBELLE

Les têtes florales plates ou en

dôme sont composées de minuscules

fleurons, d’où cet effet étoilé.

Chaque ombelle est composée de milliers de fleurs minuscules architecturées en « parapluie » ou en dôme. Les pédoncules ombellés se subdivisent en petites ombelles ou ombellules qui portent chacune une fleur. A la base des ombellules, on voit des petites bractées formant une collerette analogue à l’involucre et que l’on nomme involucelle.

Cette « présentation » en plateaux permet de séduire les insectes pollinisateurs principalement les mouches, les moustiques les papillons. L’autofécondation est très courante. Certains botanistes parlent de « plateformes d’atterrissage » pour les insectes!

Les fleurs sont de type 5, sont généralement petites souvent blanches, hermaphrodites ou parfois unisexuées. Elles sont régulières bien que celles du pourtour de l’ombelle soient parfois irrégulières et dans certains cas stériles.

Les pétales sont au nombre de 5, les 5 étamines alternent avec les 5 pétales.

Les feuilles sont alternes généralement très découpées et à pétiole engainant à la base.

Le fruit mûr est composé de 2 akènes soudés qui se séparent à maturité.

Du fait du grand nombre d’espèces et de l’homogénéité de la  structure florale, les genres et espèces de la famille des Apiacées sont parmi les plus difficiles à caractériser aussi dans un premier temps nous allons parler des Ombellifères à feuilles composées et laisser de côté les Apiacées à feuilles épineuses (Eryngium), les Astrances, et les Apiacées à feuilles simples(Bupleurum) qui feront l’objet d’un autre exposé.

Dans le jardin, ces herbacées sont entrées par l’enclos des plantes médicinales et condimentaires.

   AU JARDIN AROMATIQUE

     L’Aneth odorant, Anethum Graveolens.

Plante annuelle spontanée dans les champs de moissons surtout dans le Midi.

Fleurs jaunes, feuilles à gaine courte. Ressemble au Fenouil officinal en plus petit. Hauteur 60 cm sur 30. Connue depuis les temps les plus reculés, les Romains l’utilisaient dans leur festin. Très aromatique. Mêmes emplois que le Fenouil, feuilles et graines parfument poissons, pommes de terre, salades.

En thérapeutique : stimulante, stomachique, carminative, emménagogue, contre les choliques(chez les jeunes enfants), galactogène.

L’Anis Vert, Pimpinella Anisum

Plante annuelle, hauteur 60 cm, étalement 20 cm. Fleurs petites, blanches,  Feuilles peu nombreuses. Culture facile.

Utilisation des graines très parfumées dans la composition des liqueurs de ménage, pains d’épice, gâteaux de Noël.

En thérapeutique: stimulant de l’appareil digestif.

L’Angelique, Angelica Archangelica

Grande plante vivace spectaculaire, bisannuelle, hauteur 1 à 2 mètres, étalement 80 cm. Tiges glabres, vert glauque ou violacées, grosses, épaisses, cylindriques. Feuilles grandes, alternes, engainantes, d’un beau vert.

Sa réputation remonte au Moyen Age. Les différentes parties de la plante sont distillées pour en tirer une essence qui entre dans la préparation de liqueurs diverses (Bénédictine). La tige est récoltée avant la floraison et est utilisée en confiserie. (Niort).

Le Carvi, Carum Carvi

Plante annuelle souvent employée comme succédanée du cumin. Hauteur 50cm, étalement 20 cm. Fleurs petites en ombelles. Tiges fines vertes, cylindriques, feuilles alternes finement découpées. Fruits ovoïdes formés de 2 graines accolées brun clair, convexes et striées sur la face externe.

Les graines sont utilisées comme condiment dans les soupes, les ragouts, la choucroute. Le carvi est plus spécifique des pays du Nord (pour accompagner le fromage). Autrefois sa racine était consommée comme celle de la carotte

En thérapeutique, ses graines font partie des « 4 semences chaudes » (Anis, Carvi, Cumin, Fenouil): propriétés carminatives, stimulantes, digestives, diurétiques, emménagogues, galactogènes.

     Le Cerfeuil Musqué, Myrrhis Odorata

Plante vivace, hauteur 50-60 cm, étalement 50 cm. Tiges, pétioles, jeunes feuilles aromatisent salades et soupes. Les graines jeunes et tendres sont bonnes à croquer.

     La Coriandre, Coriandrum Sativum

Plante annuelle, hauteur 40 à 50 cm, étalement 15 cm, tige droite, glabre. Feuilles inférieures à folioles arrondies, feuilles supérieures très divisées (odeur particulière) Fleurs blanches, légèrement rosées en ombelles terminales. Fruits globuleux au parfum suave, saveur aromatique, chaude, piquante, agréable.

Les graines rentrent dans la préparation des liqueurs spéciales (Eau des Carmes, Eau de Mélisse). En Angleterre et en Allemagne, la graine rentre dans la préparation de certaines bières. En cuisine les graines et le feuillage frais sont utilisées dans les soupes Nord Africaines, le couscous, les plats de mouton, les courts bouillons…

 

 

     Le Cumin, Cuminum Cyminum

Plante annuelle, originaire d’Egypte, hauteur 30-40cm, étalement 20 cm. Feuilles ayant beaucoup d’analogie avec celles du Fenouil. Fleurs petites, blanches. Graines oblongues, striées sur la face externe.

Le cumin est une épice forte, piquante au goût très dominant. Ses graines « chaudes » sont inséparables de la cuisine d’Orient (tagines, couscous).

Les graines ont les mêmes propriétés que celles de l’Anis: carminatives, stimulantes, efficaces dans les troubles digestifs et intestinaux. Elles sont également galactogènes.

Dans l’esprit des anciens, le cumin avait le pouvoir de chasser les mauvais sorts: les graines veillaient les tombes des pharaons d’Egypte et les Romains les faisaient garder par leurs esclaves.

     Le FenouilFoeniculum Vulgare

Encore appelé, Aneth doux, plante vivace, tiges de 1mètre à 1 mètre 50, robustes.

Feuilles glabres, filiformes. Fleurs petites jaune en ombelles.

Les tiges et feuilles sont utilisées aussi bien fraiches que sèches en cuisine (courts bouillons, poissons) ainsi que les graines.

Les semences sont considérées comme apéritives, stomachiques, carminatives, diurétiques, pectorales. Elles font parties des « 4 semences chaudes » déjà citées.

Petite anecdote: c’est une des plantes préférées de la jolie chenille d’un de nos plus beaux papillons, le machaon grand porte queue.

La Livèche ou Ache des Montagnes, Levisticum Officinale

Encore appelée Céleri Perpétuel, cette plante rustique d’une hauteur de 60-90 cm, étalement 50 cm est une grande plante vivace avec un arôme balsamique encore surnommée Herbe à Maggi. Feuilles découpées ressemblant beaucoup à celles du Céleri.

Parfum subtil idéal pour parfumer une soupe, une salade.

En thérapeutique: propriétés expectorantes, aide à lutter contre la rétention d’eau, efficace contre les rhumatismes, les affections de la vessie et des reins.

Le Persil, Petroselinum Sativum

Plante aromatique la plus cultivée au monde, rustique, vivace dans son berceau d’origine (Sardaigne), bisannuelle chez nous. Tiges striées, feuilles luisantes d’un beau vert. Fleurs petites, verdâtres. Il existe trois sortes de persil, le persil plat et le persil frisé utilisés dans les bouquets garnis, les marinades, les courts bouillons et un persil à grosse racine, utilisé pour sa racine dans les pays de l’Est. 

AU JARDIN POTAGER

Cette famille comprend un certain nombre de légumes « racines »

 

La CarotteDaucus Carotta

Plante alimentaire des plus répandues.

 

Le Panais, Pastinaca Sativa

Plante appréciée pour sa grosse racine blanche, fait partie de ces légumes oubliés redevenus à la mode.

 

Le CéleriApium Graveolens

Plante dérivée de l’Ache des Marais, elle tient autant du condiment que du légume. Elle sert à aromatiser les bouillons. Une variété cultivée, le Céleri Rave (Apium Graveolens var Rapaceum)posséde une racine charnue consommée cru ou cuite.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante potagère au bulbe charnu, se consomme cru ou cuit. Ses fruits aromatiques et sucrés servent à parfumer les liqueurs, pastis….

 

Le Cerfeuil TubéreuxChaerophyllum Bulbosum

Plante dont on consomme la racine mais attention car la tige est toxique.

La racine rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et la châtaigne (elle doit être entreposée au froid deux mois avant d’être consommée.

 

Le Persil TubéreuxPetroselinum Tubérosum

Persil à grosse racine de la taille de la carotte ou du panais (environ 15 cm).

Se consomme comme le salsifis.

 

 

   AU JARDIN D’ORNEMENT

Cette vaste famille offre au jardin décontraction et simplicité, et trouve place dans les plantations décoratives d’inspiration naturaliste. Elle est appréciée des plus grands jardiniers tel que Christopher LLoyd , jardin de Great Dixter.

L’AegopodiumPodagraria VariegatumImage17 Aegopodium

Encore appelé l’herbe aux goutteux. Plante vivace caduc, hauteur 30 cm est un couvre sol panaché précieux pour l’ombre et la mi ombre. S’il peut s’avérer envahissant en terrain frais, un simple coup de bêche suffit à limiter son développement. Grande rusticité.

L’Ammi

Plante annuelle, bisannuelle champêtre très peu connue, née mauvaise herbe et grâce à sa beauté, sa longue floraison et sa bonne tenue en vase, elle est entrée au jardin. Elle est plus souvent présente dans les parterres de ville que dans les jardins privés. Il existe deux variétés: l’A visnaga Casablanca et l’A majus Graceland. Les fleurs de l’A visnaga sont plus bombées et la plante a une hauteur de 100 cm alors que l’A Graceland ne fait que 80 cm.

Très élégante, son feuillage est fin, léger. Elle produit d’abondantes et délicates ombelles tabulaires. Elle est considérée par les jardiniers anglais comme la meilleure des fleurs blanches. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m.

A semer au printemps mais l’idéal est le semis en place à l’automne.

Sa floraison est longue de Juillet à Septembre.

En association avec d’autres fleurs blanches (Hydrangea Annabelle) et des feuillages panachés tel que la graminée, Phalaris Arundinacea.

L’AngeliqueAngelica Archangelica

Plante vivace architecturale, spectaculaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Tiges épaisses peu ramifiées, creuses.

Grande feuilles composées très engainantes vert tendre, très aromatiques. Ombelles caractéristiques sphériques de couleur verte en Mai, Juin.

Culture en terre ordinaire, fraiche au soleil ou à mi ombre.

La variété la plus connue est l’officinale. Il existe d’autres variétés:

L’A. Atropurpurea, grandes feuilles composées vert plus ou moins pourpré, dômes de fleurs pourpres.

L’A. Gigas de couleur pourpre, impressionnante, très prisée des collectionneurs.

L’A. Vicar’s Mead pourpre foncé, ombelles vieux rose en Juillet et Aout. Meurt après avoir produit des graines mais se ressème facilement.

Le Cerfeuil SauvageAnthriscus Sylvestris.

Il se naturalise au jardin où il est utile pour sa verdure précoce. Jusqu’à 1 métre de hauteur. Ses ombelles blanches, délicates » vaporisent » les parties ombragées du jardin durant plusieurs semaines. Se ressème facilement.

L’A. Sylvestris ‘Ravenswing’, feuilles très découpées chocolat foncé dès Février et jusqu’en Juillet. Fleurs blanches en ombelles légères au sommet de tiges fines. Soleil ou mi-ombre.

Le Cenolophium Denudatum

Vivace caduc rarement proposée, provient de Russie. Hauteur 70 cm

Elégante avec son feuillage ciselé bronze et ses grandes ombelles blanches très graphiques portées par des tiges noires. Culture en sol drainé, frais un peu sec.

Floraison longue de Juillet à Octobre, trés présente au jardin de Christopher Lloyd, Great Dixter.

La CarotteDaucus Carota Dara

Grande plante annuelle offrant une floraison en ombelles nuageuses, faites de toutes petites fleurs s’ouvrant vieux rose, virant au rose pâle puis au blanc.

Particularité de l’ombelle: la fleur centrale est stérile en anglais porte le nom de :

Queen Anne’s Lace!

Fabuleuse pour la fleur à couper ou dans un massif de vivaces.

A maturité l’ombelle se contracte en « nid d’oiseau »

La FeruleFerula Communis Glauca

Plante méditerranéenne, fleurit tôt dans les garrigues. Géante, peut atteindre 3 à 6 mètres sur 1 mètre carré d’envergure.  Tiges solides. Attire les insectes.

Anecdote: les maîtres antiques frappaient leurs élèves avec la tige séchée d’où l’expression : être sous la férule.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante très décorative par son feuillage vaporeux et ses ombelles jaunes, hauteur 1 mètre à 1 mètre 50. Prend place dans les plates bandes ensoleillées, l’effet nébuleux de son feuillage constitue un atout irremplaçable. Attention toutefois à ne pas laisser « grainer » car cette vivace à la vie brève se ressème plus que généreusement.

F Vulgare Purpureum, feuilles pourpre bronze magnifique, s’harmonise avec beaucoup d’autres vivaces.

La Grande Berce du CaucaseHeracleum Mantegazzianum.

Plante robuste velue, tige creuse. Très spectaculaire, les ombelles sont de vrais soucoupes où les insectes pollinisateurs viennent se poser.

Mais attention cette plante est toxique: la projection de sève sur la peau est responsable de photosensibilisation et brulûres au premier et second degré.(cf article Ouest France Juin 2016).

Orlaya à Grandes Fleurs, Orlaya Grandiflora

Belle annuelle.Hauteur 45-60cm.floraison de Mai à Juillet. L’une des plus belles ombellifères de notre flore.Image25 Orlaya grandiflora

Ombelle particulière: fleurs de l’extérieur de l’ombelle asymétriques. Floraison

Plante poussant à l’état sauvage dans certaines régions de France (Ardèche)

A semer à l’automne directement en place.

 

Selinum Wallichianum syn. Tenuifolium

Plante provenant de la flore himalayenne.

Grande vivace caduque, elle s’intègre bien aux compositions estivales avec de fines ombelles au dessus d’un feuillage vaporeux. A son attrait tout l’été.

Très recherchée par les amateurs de plantes d’exception.

 

   INTERÊT MELLIFERE DES APIACEES

Les Apiacées ont un grand intérêt apicole. L’ombelle est un plateau de milliers de fleurs minuscules réunies en petits bouquets qui attirent les insectes pollinisateurs et leur permettent de se poser.

Certains parlent de « bars à pollen », « d’aimants » pour les abeilles et autres insectes utiles. Grace à leurs inflorescences disposées en « baleine de parapluie « la famille des Apiacées est appréciée des abeilles car très facilement accessibles à tous les insectes butineurs.

   UTILISATION AU JARDIN

Les ombellifères offrent au jardin décontraction et simplicité.

Elles ajoutent pour la plupart de la légèreté à tout programme de plantation. Leur silhouette élégante, aérienne, plastique apporte beaucoup de personnalité à un massif. La forme des inflorescences adaptée pour attirer les insectes pollinisateurs s’oppose à celle des épis (Veroniques, Lysimaches clethroides, Lobelias). Leur silhouette un peu arrondie contrebalance l’énergie des épis dressés vers le ciel.

Le feuillage élégant, bien disposé constitue un véritable atout pour la mise en valeur d’un parterre.

Les jardiniers anglais (jardin de Great Dixter, Sisinghurst) et Piet Oudolf (paysagiste le plus innovant de ce début de XXIe siècle) utilisent largement les Apiacées dans leurs différentes compositions.

 

   QUELQUES SELECTIONS

OMBELLIFERES A FEUILLAGE REMARQUABLE:

Anthriscus Sylvestris Ravenswing, Pimpinella, Selinum Wallichianum

OMBELLIFERES HAUTES ET SPECTACULAIRES:

Angelica Gigas, Angelica Archangelica, Angelica Atropurpurea, Ferula Communis, Heracleum Mantegazzianum.

OMBELLIFERES POUR COMPOSITIONS FLORALES:

Ammi visnaga, Anethum Graveolens…….

   QUELQUES ADRESSES

Image29 Chez Marie-Cécile

Le Jardin du Pic Vert : jardinerie en ligne

Le jardin de Bellenau, Bastien Lestrande, 50500 St Côme du Mont (jardindubellenau.com)

Les Pepinières Caillarec, 29270 Motreff

Les graines Baumaux pour les annuelles

   GLOSSAIRE DES TERMES MEDICINAUX

Carminatif: qui facilite l’expulsion des gaz de l’intestin.

Emmenagogue: qui régule les règles.

Galactogène: qui stimule la sécrétion lactée

Stimulant: qui active provisoirement la circulation sanguine et accroît momentanément l’énergie des fonctions organiques

Stomachique: qui favorise le bon fonctionnement de l’estomac.

   CONCLUSION

Avec leur allure de « filles de la campagne « les Apiacées apportent spontanéité et légèreté.

Très architecturées, elles évoquent une dentelle d’une finesse incroyable, les ombellifères concourent à l’équilibre des jardins écologiques et favorisent la biodiversité.

Evelyne Stephan

Balades et Jardins

Septembre 2017Image30 peinture de Claire Basler

   GENERALITES

Les APIACEES (nouvelle nomenclature) ou OMBELLIFERES forment une très grande famille de plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces.

Dans le monde cette famille comprend 446 genres et 3540 espèces, en particulier dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et dans les montagnes tropicales.

En France, nous avons 90 genres et 180 espèces.

Pas de doute, les ombellifères appartiennent à nos paysages. Elles nous sont familières car elles occupent aussi bien les bords des routes, les potagers, elles viennent agrémenter nos plantations décoratives d’inspiration naturaliste.

Nous avons dans cette famille beaucoup d’espèces comestibles mais également certaines contiennent des substances toxiques (cigüe)

   FICHE D’IDENTITE

Cette famille est relativement

homogène, caractérisée pour

la plupart des sujets par son

inflorescence caractéristique : L’OMBELLE

Les têtes florales plates ou en

dôme sont composées de minuscules

fleurons, d’où cet effet étoilé.

Chaque ombelle est composée de milliers de fleurs minuscules architecturées en « parapluie » ou en dôme. Les pédoncules ombellés se subdivisent en petites ombelles ou ombellules qui portent chacune une fleur. A la base des ombellules, on voit des petites bractées formant une collerette analogue à l’involucre et que l’on nomme involucelle.

Cette « présentation » en plateaux permet de séduire les insectes pollinisateurs principalement les mouches, les moustiques les papillons. L’autofécondation est très courante. Certains botanistes parlent de « plateformes d’atterrissage » pour les insectes!

Les fleurs sont de type 5, sont généralement petites souvent blanches, hermaphrodites ou parfois unisexuées. Elles sont régulières bien que celles du pourtour de l’ombelle soient parfois irrégulières et dans certains cas stériles.

Les pétales sont au nombre de 5, les 5 étamines alternent avec les 5 pétales.

Les feuilles sont alternes généralement très découpées et à pétiole engainant à la base.

Le fruit mûr est composé de 2 akènes soudés qui se séparent à maturité.

Du fait du grand nombre d’espèces et de l’homogénéité de la  structure florale, les genres et espèces de la famille des Apiacées sont parmi les plus difficiles à caractériser aussi dans un premier temps nous allons parler des Ombellifères à feuilles composées et laisser de côté les Apiacées à feuilles épineuses (Eryngium), les Astrances, et les Apiacées à feuilles simples(Bupleurum) qui feront l’objet d’un autre exposé.

Dans le jardin, ces herbacées sont entrées par l’enclos des plantes médicinales et condimentaires.

   AU JARDIN AROMATIQUE

     L’Aneth odorant, Anethum Graveolens.

Plante annuelle spontanée dans les champs de moissons surtout dans le Midi.

Fleurs jaunes, feuilles à gaine courte. Ressemble au Fenouil officinal en plus petit. Hauteur 60 cm sur 30. Connue depuis les temps les plus reculés, les Romains l’utilisaient dans leur festin. Très aromatique. Mêmes emplois que le Fenouil, feuilles et graines parfument poissons, pommes de terre, salades.

En thérapeutique : stimulante, stomachique, carminative, emménagogue, contre les choliques(chez les jeunes enfants), galactogène.

L’Anis Vert, Pimpinella Anisum

Plante annuelle, hauteur 60 cm, étalement 20 cm. Fleurs petites, blanches,  Feuilles peu nombreuses. Culture facile.

Utilisation des graines très parfumées dans la composition des liqueurs de ménage, pains d’épice, gâteaux de Noël.

En thérapeutique: stimulant de l’appareil digestif.

L’Angelique, Angelica Archangelica

Grande plante vivace spectaculaire, bisannuelle, hauteur 1 à 2 mètres, étalement 80 cm. Tiges glabres, vert glauque ou violacées, grosses, épaisses, cylindriques. Feuilles grandes, alternes, engainantes, d’un beau vert.

Sa réputation remonte au Moyen Age. Les différentes parties de la plante sont distillées pour en tirer une essence qui entre dans la préparation de liqueurs diverses (Bénédictine). La tige est récoltée avant la floraison et est utilisée en confiserie. (Niort).

Le Carvi, Carum Carvi

Plante annuelle souvent employée comme succédanée du cumin. Hauteur 50cm, étalement 20 cm. Fleurs petites en ombelles. Tiges fines vertes, cylindriques, feuilles alternes finement découpées. Fruits ovoïdes formés de 2 graines accolées brun clair, convexes et striées sur la face externe.

Les graines sont utilisées comme condiment dans les soupes, les ragouts, la choucroute. Le carvi est plus spécifique des pays du Nord (pour accompagner le fromage). Autrefois sa racine était consommée comme celle de la carotte

En thérapeutique, ses graines font partie des « 4 semences chaudes » (Anis, Carvi, Cumin, Fenouil): propriétés carminatives, stimulantes, digestives, diurétiques, emménagogues, galactogènes.

     Le Cerfeuil Musqué, Myrrhis Odorata

Plante vivace, hauteur 50-60 cm, étalement 50 cm. Tiges, pétioles, jeunes feuilles aromatisent salades et soupes. Les graines jeunes et tendres sont bonnes à croquer.

     La Coriandre, Coriandrum Sativum

Plante annuelle, hauteur 40 à 50 cm, étalement 15 cm, tige droite, glabre. Feuilles inférieures à folioles arrondies, feuilles supérieures très divisées (odeur particulière) Fleurs blanches, légèrement rosées en ombelles terminales. Fruits globuleux au parfum suave, saveur aromatique, chaude, piquante, agréable.

Les graines rentrent dans la préparation des liqueurs spéciales (Eau des Carmes, Eau de Mélisse). En Angleterre et en Allemagne, la graine rentre dans la préparation de certaines bières. En cuisine les graines et le feuillage frais sont utilisées dans les soupes Nord Africaines, le couscous, les plats de mouton, les courts bouillons…

 

 

     Le Cumin, Cuminum Cyminum

Plante annuelle, originaire d’Egypte, hauteur 30-40cm, étalement 20 cm. Feuilles ayant beaucoup d’analogie avec celles du Fenouil. Fleurs petites, blanches. Graines oblongues, striées sur la face externe.

Le cumin est une épice forte, piquante au goût très dominant. Ses graines « chaudes » sont inséparables de la cuisine d’Orient (tagines, couscous).

Les graines ont les mêmes propriétés que celles de l’Anis: carminatives, stimulantes, efficaces dans les troubles digestifs et intestinaux. Elles sont également galactogènes.

Dans l’esprit des anciens, le cumin avait le pouvoir de chasser les mauvais sorts: les graines veillaient les tombes des pharaons d’Egypte et les Romains les faisaient garder par leurs esclaves.

     Le FenouilFoeniculum Vulgare

Encore appelé, Aneth doux, plante vivace, tiges de 1mètre à 1 mètre 50, robustes.

Feuilles glabres, filiformes. Fleurs petites jaune en ombelles.

Les tiges et feuilles sont utilisées aussi bien fraiches que sèches en cuisine (courts bouillons, poissons) ainsi que les graines.

Les semences sont considérées comme apéritives, stomachiques, carminatives, diurétiques, pectorales. Elles font parties des « 4 semences chaudes » déjà citées.

Petite anecdote: c’est une des plantes préférées de la jolie chenille d’un de nos plus beaux papillons, le machaon grand porte queue.

La Livèche ou Ache des Montagnes, Levisticum Officinale

Encore appelée Céleri Perpétuel, cette plante rustique d’une hauteur de 60-90 cm, étalement 50 cm est une grande plante vivace avec un arôme balsamique encore surnommée Herbe à Maggi. Feuilles découpées ressemblant beaucoup à celles du Céleri.

Parfum subtil idéal pour parfumer une soupe, une salade.

En thérapeutique: propriétés expectorantes, aide à lutter contre la rétention d’eau, efficace contre les rhumatismes, les affections de la vessie et des reins.

Le Persil, Petroselinum Sativum

Plante aromatique la plus cultivée au monde, rustique, vivace dans son berceau d’origine (Sardaigne), bisannuelle chez nous. Tiges striées, feuilles luisantes d’un beau vert. Fleurs petites, verdâtres. Il existe trois sortes de persil, le persil plat et le persil frisé utilisés dans les bouquets garnis, les marinades, les courts bouillons et un persil à grosse racine, utilisé pour sa racine dans les pays de l’Est. 

AU JARDIN POTAGER

Cette famille comprend un certain nombre de légumes « racines »

 

La CarotteDaucus Carotta

Plante alimentaire des plus répandues.

 

Le Panais, Pastinaca Sativa

Plante appréciée pour sa grosse racine blanche, fait partie de ces légumes oubliés redevenus à la mode.

 

Le CéleriApium Graveolens

Plante dérivée de l’Ache des Marais, elle tient autant du condiment que du légume. Elle sert à aromatiser les bouillons. Une variété cultivée, le Céleri Rave (Apium Graveolens var Rapaceum)posséde une racine charnue consommée cru ou cuite.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante potagère au bulbe charnu, se consomme cru ou cuit. Ses fruits aromatiques et sucrés servent à parfumer les liqueurs, pastis….

 

Le Cerfeuil TubéreuxChaerophyllum Bulbosum

Plante dont on consomme la racine mais attention car la tige est toxique.

La racine rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et la châtaigne (elle doit être entreposée au froid deux mois avant d’être consommée.

 

Le Persil TubéreuxPetroselinum Tubérosum

Persil à grosse racine de la taille de la carotte ou du panais (environ 15 cm).

Se consomme comme le salsifis.

 

 

   AU JARDIN D’ORNEMENT

Cette vaste famille offre au jardin décontraction et simplicité, et trouve place dans les plantations décoratives d’inspiration naturaliste. Elle est appréciée des plus grands jardiniers tel que Christopher LLoyd , jardin de Great Dixter.

L’AegopodiumPodagraria Variegatum

Encore appelé l’herbe aux goutteux. Plante vivace caduc, hauteur 30 cm est un couvre sol panaché précieux pour l’ombre et la mi ombre. S’il peut s’avérer envahissant en terrain frais, un simple coup de bêche suffit à limiter son développement. Grande rusticité.

L’Ammi

Plante annuelle, bisannuelle champêtre très peu connue, née mauvaise herbe et grâce à sa beauté, sa longue floraison et sa bonne tenue en vase, elle est entrée au jardin. Elle est plus souvent présente dans les parterres de ville que dans les jardins privés. Il existe deux variétés: l’A visnaga Casablanca et l’A majus Graceland. Les fleurs de l’A visnaga sont plus bombées et la plante a une hauteur de 100 cm alors que l’A Graceland ne fait que 80 cm.

Très élégante, son feuillage est fin, léger. Elle produit d’abondantes et délicates ombelles tabulaires. Elle est considérée par les jardiniers anglais comme la meilleure des fleurs blanches. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m.

A semer au printemps mais l’idéal est le semis en place à l’automne.

Sa floraison est longue de Juillet à Septembre.

En association avec d’autres fleurs blanches (Hydrangea Annabelle) et des feuillages panachés tel que la graminée, Phalaris Arundinacea.

L’AngeliqueAngelica Archangelica

Plante vivace architecturale, spectaculaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Tiges épaisses peu ramifiées, creuses.

Grande feuilles composées très engainantes vert tendre, très aromatiques. Ombelles caractéristiques sphériques de couleur verte en Mai, Juin.

Culture en terre ordinaire, fraiche au soleil ou à mi ombre.

La variété la plus connue est l’officinale. Il existe d’autres variétés:

L’A. Atropurpurea, grandes feuilles composées vert plus ou moins pourpré, dômes de fleurs pourpres.

L’A. Gigas de couleur pourpre, impressionnante, très prisée des collectionneurs.

L’A. Vicar’s Mead pourpre foncé, ombelles vieux rose en Juillet et Aout. Meurt après avoir produit des graines mais se ressème facilement.

Le Cerfeuil SauvageAnthriscus Sylvestris.

Il se naturalise au jardin où il est utile pour sa verdure précoce. Jusqu’à 1 métre de hauteur. Ses ombelles blanches, délicates » vaporisent » les parties ombragées du jardin durant plusieurs semaines. Se ressème facilement.

L’A. Sylvestris ‘Ravenswing’, feuilles très découpées chocolat foncé dès Février et jusqu’en Juillet. Fleurs blanches en ombelles légères au sommet de tiges fines. Soleil ou mi-ombre.

Le Cenolophium Denudatum

Vivace caduc rarement proposée, provient de Russie. Hauteur 70 cm

Elégante avec son feuillage ciselé bronze et ses grandes ombelles blanches très graphiques portées par des tiges noires. Culture en sol drainé, frais un peu sec.

Floraison longue de Juillet à Octobre, trés présente au jardin de Christopher Lloyd, Great Dixter.

La CarotteDaucus Carota Dara

Grande plante annuelle offrant une floraison en ombelles nuageuses, faites de toutes petites fleurs s’ouvrant vieux rose, virant au rose pâle puis au blanc.

Particularité de l’ombelle: la fleur centrale est stérile en anglais porte le nom de :

Queen Anne’s Lace!

Fabuleuse pour la fleur à couper ou dans un massif de vivaces.

A maturité l’ombelle se contracte en « nid d’oiseau »

La FeruleFerula Communis Glauca

Plante méditerranéenne, fleurit tôt dans les garrigues. Géante, peut atteindre 3 à 6 mètres sur 1 mètre carré d’envergure.  Tiges solides. Attire les insectes.

Anecdote: les maîtres antiques frappaient leurs élèves avec la tige séchée d’où l’expression : être sous la férule.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante très décorative par son feuillage vaporeux et ses ombelles jaunes, hauteur 1 mètre à 1 mètre 50. Prend place dans les plates bandes ensoleillées, l’effet nébuleux de son feuillage constitue un atout irremplaçable. Attention toutefois à ne pas laisser « grainer » car cette vivace à la vie brève se ressème plus que généreusement.

F Vulgare Purpureum, feuilles pourpre bronze magnifique, s’harmonise avec beaucoup d’autres vivaces.

La Grande Berce du CaucaseHeracleum Mantegazzianum.

Plante robuste velue, tige creuse. Très spectaculaire, les ombelles sont de vrais soucoupes où les insectes pollinisateurs viennent se poser.

Mais attention cette plante est toxique: la projection de sève sur la peau est responsable de photosensibilisation et brulûres au premier et second degré.(cf article Ouest France Juin 2016).

Orlaya à Grandes Fleurs, Orlaya Grandiflora

Belle annuelle.Hauteur 45-60cm.floraison de Mai à Juillet. L’une des plus belles ombellifères de notre flore.

Ombelle particulière: fleurs de l’extérieur de l’ombelle asymétriques. Floraison

Plante poussant à l’état sauvage dans certaines régions de France (Ardèche)

A semer à l’automne directement en place.

 

Selinum Wallichianum syn. Tenuifolium

Plante provenant de la flore himalayenne.

Grande vivace caduque, elle s’intègre bien aux compositions estivales avec de fines ombelles au dessus d’un feuillage vaporeux. A son attrait tout l’été.

Très recherchée par les amateurs de plantes d’exception.

 

   INTERÊT MELLIFERE DES APIACEES

Les Apiacées ont un grand intérêt apicole. L’ombelle est un plateau de milliers de fleurs minuscules réunies en petits bouquets qui attirent les insectes pollinisateurs et leur permettent de se poser.

Certains parlent de « bars à pollen », « d’aimants » pour les abeilles et autres insectes utiles. Grace à leurs inflorescences disposées en « baleine de parapluie « la famille des Apiacées est appréciée des abeilles car très facilement accessibles à tous les insectes butineurs.

   UTILISATION AU JARDIN

Les ombellifères offrent au jardin décontraction et simplicité.

Elles ajoutent pour la plupart de la légèreté à tout programme de plantation. Leur silhouette élégante, aérienne, plastique apporte beaucoup de personnalité à un massif. La forme des inflorescences adaptée pour attirer les insectes pollinisateurs s’oppose à celle des épis (Veroniques, Lysimaches clethroides, Lobelias). Leur silhouette un peu arrondie contrebalance l’énergie des épis dressés vers le ciel.

Le feuillage élégant, bien disposé constitue un véritable atout pour la mise en valeur d’un parterre.

Les jardiniers anglais (jardin de Great Dixter, Sisinghurst) et Piet Oudolf (paysagiste le plus innovant de ce début de XXIe siècle) utilisent largement les Apiacées dans leurs différentes compositions.

 

   QUELQUES SELECTIONS

OMBELLIFERES A FEUILLAGE REMARQUABLE:

Anthriscus Sylvestris Ravenswing, Pimpinella, Selinum Wallichianum

OMBELLIFERES HAUTES ET SPECTACULAIRES:

Angelica Gigas, Angelica Archangelica, Angelica Atropurpurea, Ferula Communis, Heracleum Mantegazzianum.

OMBELLIFERES POUR COMPOSITIONS FLORALES:

Ammi visnaga, Anethum Graveolens…….

   QUELQUES ADRESSES

Le Jardin du Pic Vert : jardinerie en ligne

Le jardin de Bellenau, Bastien Lestrande, 50500 St Côme du Mont (jardindubellenau.com)

Les Pepinières Caillarec, 29270 Motreff

Les graines Baumaux pour les annuelles

   GLOSSAIRE DES TERMES MEDICINAUX

Carminatif: qui facilite l’expulsion des gaz de l’intestin.

Emmenagogue: qui régule les règles.

Galactogène: qui stimule la sécrétion lactée

Stimulant: qui active provisoirement la circulation sanguine et accroît momentanément l’énergie des fonctions organiques

Stomachique: qui favorise le bon fonctionnement de l’estomac.

   CONCLUSION

Avec leur allure de « filles de la campagne « les Apiacées apportent spontanéité et légèreté.

Très architecturées, elles évoquent une dentelle d’une finesse incroyable, les ombellifères concourent à l’équilibre des jardins écologiques et favorisent la biodiversité.

Evelyne Stephan

Balades et Jardins

Septembre 2017

   GENERALITES

Les APIACEES (nouvelle nomenclature) ou OMBELLIFERES forment une très grande famille de plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces.

Dans le monde cette famille comprend 446 genres et 3540 espèces, en particulier dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et dans les montagnes tropicales.

En France, nous avons 90 genres et 180 espèces.

Pas de doute, les ombellifères appartiennent à nos paysages. Elles nous sont familières car elles occupent aussi bien les bords des routes, les potagers, elles viennent agrémenter nos plantations décoratives d’inspiration naturaliste.

Nous avons dans cette famille beaucoup d’espèces comestibles mais également certaines contiennent des substances toxiques (cigüe)

   FICHE D’IDENTITE

Cette famille est relativement

homogène, caractérisée pour

la plupart des sujets par son

inflorescence caractéristique : L’OMBELLE

Les têtes florales plates ou en

dôme sont composées de minuscules

fleurons, d’où cet effet étoilé.

Chaque ombelle est composée de milliers de fleurs minuscules architecturées en « parapluie » ou en dôme. Les pédoncules ombellés se subdivisent en petites ombelles ou ombellules qui portent chacune une fleur. A la base des ombellules, on voit des petites bractées formant une collerette analogue à l’involucre et que l’on nomme involucelle.

Cette « présentation » en plateaux permet de séduire les insectes pollinisateurs principalement les mouches, les moustiques les papillons. L’autofécondation est très courante. Certains botanistes parlent de « plateformes d’atterrissage » pour les insectes!

Les fleurs sont de type 5, sont généralement petites souvent blanches, hermaphrodites ou parfois unisexuées. Elles sont régulières bien que celles du pourtour de l’ombelle soient parfois irrégulières et dans certains cas stériles.

Les pétales sont au nombre de 5, les 5 étamines alternent avec les 5 pétales.

Les feuilles sont alternes généralement très découpées et à pétiole engainant à la base.

Le fruit mûr est composé de 2 akènes soudés qui se séparent à maturité.

Du fait du grand nombre d’espèces et de l’homogénéité de la  structure florale, les genres et espèces de la famille des Apiacées sont parmi les plus difficiles à caractériser aussi dans un premier temps nous allons parler des Ombellifères à feuilles composées et laisser de côté les Apiacées à feuilles épineuses (Eryngium), les Astrances, et les Apiacées à feuilles simples(Bupleurum) qui feront l’objet d’un autre exposé.

Dans le jardin, ces herbacées sont entrées par l’enclos des plantes médicinales et condimentaires.

   AU JARDIN AROMATIQUE

     L’Aneth odorant, Anethum Graveolens.

Plante annuelle spontanée dans les champs de moissons surtout dans le Midi.

Fleurs jaunes, feuilles à gaine courte. Ressemble au Fenouil officinal en plus petit. Hauteur 60 cm sur 30. Connue depuis les temps les plus reculés, les Romains l’utilisaient dans leur festin. Très aromatique. Mêmes emplois que le Fenouil, feuilles et graines parfument poissons, pommes de terre, salades.

En thérapeutique : stimulante, stomachique, carminative, emménagogue, contre les choliques(chez les jeunes enfants), galactogène.

L’Anis Vert, Pimpinella Anisum

Plante annuelle, hauteur 60 cm, étalement 20 cm. Fleurs petites, blanches,  Feuilles peu nombreuses. Culture facile.

Utilisation des graines très parfumées dans la composition des liqueurs de ménage, pains d’épice, gâteaux de Noël.

En thérapeutique: stimulant de l’appareil digestif.

L’Angelique, Angelica Archangelica

Grande plante vivace spectaculaire, bisannuelle, hauteur 1 à 2 mètres, étalement 80 cm. Tiges glabres, vert glauque ou violacées, grosses, épaisses, cylindriques. Feuilles grandes, alternes, engainantes, d’un beau vert.

Sa réputation remonte au Moyen Age. Les différentes parties de la plante sont distillées pour en tirer une essence qui entre dans la préparation de liqueurs diverses (Bénédictine). La tige est récoltée avant la floraison et est utilisée en confiserie. (Niort).

Le Carvi, Carum Carvi

Plante annuelle souvent employée comme succédanée du cumin. Hauteur 50cm, étalement 20 cm. Fleurs petites en ombelles. Tiges fines vertes, cylindriques, feuilles alternes finement découpées. Fruits ovoïdes formés de 2 graines accolées brun clair, convexes et striées sur la face externe.

Les graines sont utilisées comme condiment dans les soupes, les ragouts, la choucroute. Le carvi est plus spécifique des pays du Nord (pour accompagner le fromage). Autrefois sa racine était consommée comme celle de la carotte

En thérapeutique, ses graines font partie des « 4 semences chaudes » (Anis, Carvi, Cumin, Fenouil): propriétés carminatives, stimulantes, digestives, diurétiques, emménagogues, galactogènes.

     Le Cerfeuil Musqué, Myrrhis Odorata

Plante vivace, hauteur 50-60 cm, étalement 50 cm. Tiges, pétioles, jeunes feuilles aromatisent salades et soupes. Les graines jeunes et tendres sont bonnes à croquer.

     La Coriandre, Coriandrum Sativum

Plante annuelle, hauteur 40 à 50 cm, étalement 15 cm, tige droite, glabre. Feuilles inférieures à folioles arrondies, feuilles supérieures très divisées (odeur particulière) Fleurs blanches, légèrement rosées en ombelles terminales. Fruits globuleux au parfum suave, saveur aromatique, chaude, piquante, agréable.

Les graines rentrent dans la préparation des liqueurs spéciales (Eau des Carmes, Eau de Mélisse). En Angleterre et en Allemagne, la graine rentre dans la préparation de certaines bières. En cuisine les graines et le feuillage frais sont utilisées dans les soupes Nord Africaines, le couscous, les plats de mouton, les courts bouillons…

 

 

     Le Cumin, Cuminum Cyminum

Plante annuelle, originaire d’Egypte, hauteur 30-40cm, étalement 20 cm. Feuilles ayant beaucoup d’analogie avec celles du Fenouil. Fleurs petites, blanches. Graines oblongues, striées sur la face externe.

Le cumin est une épice forte, piquante au goût très dominant. Ses graines « chaudes » sont inséparables de la cuisine d’Orient (tagines, couscous).

Les graines ont les mêmes propriétés que celles de l’Anis: carminatives, stimulantes, efficaces dans les troubles digestifs et intestinaux. Elles sont également galactogènes.

Dans l’esprit des anciens, le cumin avait le pouvoir de chasser les mauvais sorts: les graines veillaient les tombes des pharaons d’Egypte et les Romains les faisaient garder par leurs esclaves.

     Le FenouilFoeniculum Vulgare

Encore appelé, Aneth doux, plante vivace, tiges de 1mètre à 1 mètre 50, robustes.

Feuilles glabres, filiformes. Fleurs petites jaune en ombelles.

Les tiges et feuilles sont utilisées aussi bien fraiches que sèches en cuisine (courts bouillons, poissons) ainsi que les graines.

Les semences sont considérées comme apéritives, stomachiques, carminatives, diurétiques, pectorales. Elles font parties des « 4 semences chaudes » déjà citées.

Petite anecdote: c’est une des plantes préférées de la jolie chenille d’un de nos plus beaux papillons, le machaon grand porte queue.

La Livèche ou Ache des Montagnes, Levisticum Officinale

Encore appelée Céleri Perpétuel, cette plante rustique d’une hauteur de 60-90 cm, étalement 50 cm est une grande plante vivace avec un arôme balsamique encore surnommée Herbe à Maggi. Feuilles découpées ressemblant beaucoup à celles du Céleri.

Parfum subtil idéal pour parfumer une soupe, une salade.

En thérapeutique: propriétés expectorantes, aide à lutter contre la rétention d’eau, efficace contre les rhumatismes, les affections de la vessie et des reins.

Le Persil, Petroselinum Sativum

Plante aromatique la plus cultivée au monde, rustique, vivace dans son berceau d’origine (Sardaigne), bisannuelle chez nous. Tiges striées, feuilles luisantes d’un beau vert. Fleurs petites, verdâtres. Il existe trois sortes de persil, le persil plat et le persil frisé utilisés dans les bouquets garnis, les marinades, les courts bouillons et un persil à grosse racine, utilisé pour sa racine dans les pays de l’Est. 

AU JARDIN POTAGER

Cette famille comprend un certain nombre de légumes « racines »

 

La CarotteDaucus Carotta

Plante alimentaire des plus répandues.

 

Le Panais, Pastinaca Sativa

Plante appréciée pour sa grosse racine blanche, fait partie de ces légumes oubliés redevenus à la mode.

 

Le CéleriApium Graveolens

Plante dérivée de l’Ache des Marais, elle tient autant du condiment que du légume. Elle sert à aromatiser les bouillons. Une variété cultivée, le Céleri Rave (Apium Graveolens var Rapaceum)posséde une racine charnue consommée cru ou cuite.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante potagère au bulbe charnu, se consomme cru ou cuit. Ses fruits aromatiques et sucrés servent à parfumer les liqueurs, pastis….

 

Le Cerfeuil TubéreuxChaerophyllum Bulbosum

Plante dont on consomme la racine mais attention car la tige est toxique.

La racine rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et la châtaigne (elle doit être entreposée au froid deux mois avant d’être consommée.

 

Le Persil TubéreuxPetroselinum Tubérosum

Persil à grosse racine de la taille de la carotte ou du panais (environ 15 cm).

Se consomme comme le salsifis.

 

 

   AU JARDIN D’ORNEMENT

Cette vaste famille offre au jardin décontraction et simplicité, et trouve place dans les plantations décoratives d’inspiration naturaliste. Elle est appréciée des plus grands jardiniers tel que Christopher LLoyd , jardin de Great Dixter.

L’AegopodiumPodagraria Variegatum

Encore appelé l’herbe aux goutteux. Plante vivace caduc, hauteur 30 cm est un couvre sol panaché précieux pour l’ombre et la mi ombre. S’il peut s’avérer envahissant en terrain frais, un simple coup de bêche suffit à limiter son développement. Grande rusticité.

L’Ammi

Plante annuelle, bisannuelle champêtre très peu connue, née mauvaise herbe et grâce à sa beauté, sa longue floraison et sa bonne tenue en vase, elle est entrée au jardin. Elle est plus souvent présente dans les parterres de ville que dans les jardins privés. Il existe deux variétés: l’A visnaga Casablanca et l’A majus Graceland. Les fleurs de l’A visnaga sont plus bombées et la plante a une hauteur de 100 cm alors que l’A Graceland ne fait que 80 cm.

Très élégante, son feuillage est fin, léger. Elle produit d’abondantes et délicates ombelles tabulaires. Elle est considérée par les jardiniers anglais comme la meilleure des fleurs blanches. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m.

A semer au printemps mais l’idéal est le semis en place à l’automne.

Sa floraison est longue de Juillet à Septembre.

En association avec d’autres fleurs blanches (Hydrangea Annabelle) et des feuillages panachés tel que la graminée, Phalaris Arundinacea.

L’AngeliqueAngelica Archangelica

Plante vivace architecturale, spectaculaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Tiges épaisses peu ramifiées, creuses.

Grande feuilles composées très engainantes vert tendre, très aromatiques. Ombelles caractéristiques sphériques de couleur verte en Mai, Juin.

Culture en terre ordinaire, fraiche au soleil ou à mi ombre.

La variété la plus connue est l’officinale. Il existe d’autres variétés:

L’A. Atropurpurea, grandes feuilles composées vert plus ou moins pourpré, dômes de fleurs pourpres.

L’A. Gigas de couleur pourpre, impressionnante, très prisée des collectionneurs.

L’A. Vicar’s Mead pourpre foncé, ombelles vieux rose en Juillet et Aout. Meurt après avoir produit des graines mais se ressème facilement.

Le Cerfeuil SauvageAnthriscus Sylvestris.

Il se naturalise au jardin où il est utile pour sa verdure précoce. Jusqu’à 1 métre de hauteur. Ses ombelles blanches, délicates » vaporisent » les parties ombragées du jardin durant plusieurs semaines. Se ressème facilement.

L’A. Sylvestris ‘Ravenswing’, feuilles très découpées chocolat foncé dès Février et jusqu’en Juillet. Fleurs blanches en ombelles légères au sommet de tiges fines. Soleil ou mi-ombre.

Le Cenolophium Denudatum

Vivace caduc rarement proposée, provient de Russie. Hauteur 70 cm

Elégante avec son feuillage ciselé bronze et ses grandes ombelles blanches très graphiques portées par des tiges noires. Culture en sol drainé, frais un peu sec.

Floraison longue de Juillet à Octobre, trés présente au jardin de Christopher Lloyd, Great Dixter.

La CarotteDaucus Carota Dara

Grande plante annuelle offrant une floraison en ombelles nuageuses, faites de toutes petites fleurs s’ouvrant vieux rose, virant au rose pâle puis au blanc.

Particularité de l’ombelle: la fleur centrale est stérile en anglais porte le nom de :

Queen Anne’s Lace!

Fabuleuse pour la fleur à couper ou dans un massif de vivaces.

A maturité l’ombelle se contracte en « nid d’oiseau »

La FeruleFerula Communis Glauca

Plante méditerranéenne, fleurit tôt dans les garrigues. Géante, peut atteindre 3 à 6 mètres sur 1 mètre carré d’envergure.  Tiges solides. Attire les insectes.

Anecdote: les maîtres antiques frappaient leurs élèves avec la tige séchée d’où l’expression : être sous la férule.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante très décorative par son feuillage vaporeux et ses ombelles jaunes, hauteur 1 mètre à 1 mètre 50. Prend place dans les plates bandes ensoleillées, l’effet nébuleux de son feuillage constitue un atout irremplaçable. Attention toutefois à ne pas laisser « grainer » car cette vivace à la vie brève se ressème plus que généreusement.

F Vulgare Purpureum, feuilles pourpre bronze magnifique, s’harmonise avec beaucoup d’autres vivaces.

La Grande Berce du CaucaseHeracleum Mantegazzianum.

Plante robuste velue, tige creuse. Très spectaculaire, les ombelles sont de vrais soucoupes où les insectes pollinisateurs viennent se poser.

Mais attention cette plante est toxique: la projection de sève sur la peau est responsable de photosensibilisation et brulûres au premier et second degré.(cf article Ouest France Juin 2016).

Orlaya à Grandes Fleurs, Orlaya Grandiflora

Belle annuelle.Hauteur 45-60cm.floraison de Mai à Juillet. L’une des plus belles ombellifères de notre flore.

Ombelle particulière: fleurs de l’extérieur de l’ombelle asymétriques. Floraison

Plante poussant à l’état sauvage dans certaines régions de France (Ardèche)

A semer à l’automne directement en place.

 

Selinum Wallichianum syn. Tenuifolium

Plante provenant de la flore himalayenne.

Grande vivace caduque, elle s’intègre bien aux compositions estivales avec de fines ombelles au dessus d’un feuillage vaporeux. A son attrait tout l’été.

Très recherchée par les amateurs de plantes d’exception.

 

   INTERÊT MELLIFERE DES APIACEES

Les Apiacées ont un grand intérêt apicole. L’ombelle est un plateau de milliers de fleurs minuscules réunies en petits bouquets qui attirent les insectes pollinisateurs et leur permettent de se poser.

Certains parlent de « bars à pollen », « d’aimants » pour les abeilles et autres insectes utiles. Grace à leurs inflorescences disposées en « baleine de parapluie « la famille des Apiacées est appréciée des abeilles car très facilement accessibles à tous les insectes butineurs.

   UTILISATION AU JARDIN

Les ombellifères offrent au jardin décontraction et simplicité.

Elles ajoutent pour la plupart de la légèreté à tout programme de plantation. Leur silhouette élégante, aérienne, plastique apporte beaucoup de personnalité à un massif. La forme des inflorescences adaptée pour attirer les insectes pollinisateurs s’oppose à celle des épis (Veroniques, Lysimaches clethroides, Lobelias). Leur silhouette un peu arrondie contrebalance l’énergie des épis dressés vers le ciel.

Le feuillage élégant, bien disposé constitue un véritable atout pour la mise en valeur d’un parterre.

Les jardiniers anglais (jardin de Great Dixter, Sisinghurst) et Piet Oudolf (paysagiste le plus innovant de ce début de XXIe siècle) utilisent largement les Apiacées dans leurs différentes compositions.

 

   QUELQUES SELECTIONS

OMBELLIFERES A FEUILLAGE REMARQUABLE:

Anthriscus Sylvestris Ravenswing, Pimpinella, Selinum Wallichianum

OMBELLIFERES HAUTES ET SPECTACULAIRES:

Angelica Gigas, Angelica Archangelica, Angelica Atropurpurea, Ferula Communis, Heracleum Mantegazzianum.

OMBELLIFERES POUR COMPOSITIONS FLORALES:

Ammi visnaga, Anethum Graveolens…….

   QUELQUES ADRESSES

Le Jardin du Pic Vert : jardinerie en ligne

Le jardin de Bellenau, Bastien Lestrande, 50500 St Côme du Mont (jardindubellenau.com)

Les Pepinières Caillarec, 29270 Motreff

Les graines Baumaux pour les annuelles

   GLOSSAIRE DES TERMES MEDICINAUX

Carminatif: qui facilite l’expulsion des gaz de l’intestin.

Emmenagogue: qui régule les règles.

Galactogène: qui stimule la sécrétion lactée

Stimulant: qui active provisoirement la circulation sanguine et accroît momentanément l’énergie des fonctions organiques

Stomachique: qui favorise le bon fonctionnement de l’estomac.

   CONCLUSION

Avec leur allure de « filles de la campagne « les Apiacées apportent spontanéité et légèreté.

Très architecturées, elles évoquent une dentelle d’une finesse incroyable, les ombellifères concourent à l’équilibre des jardins écologiques et favorisent la biodiversité.

Evelyne Stephan

Balades et Jardins

Septembre 2017

   GENERALITES

Les APIACEES (nouvelle nomenclature) ou OMBELLIFERES forment une très grande famille de plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces.

Dans le monde cette famille comprend 446 genres et 3540 espèces, en particulier dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et dans les montagnes tropicales.

En France, nous avons 90 genres et 180 espèces.

Pas de doute, les ombellifères appartiennent à nos paysages. Elles nous sont familières car elles occupent aussi bien les bords des routes, les potagers, elles viennent agrémenter nos plantations décoratives d’inspiration naturaliste.

Nous avons dans cette famille beaucoup d’espèces comestibles mais également certaines contiennent des substances toxiques (cigüe)

   FICHE D’IDENTITE

Cette famille est relativement

homogène, caractérisée pour

la plupart des sujets par son

inflorescence caractéristique : L’OMBELLE

Les têtes florales plates ou en

dôme sont composées de minuscules

fleurons, d’où cet effet étoilé.

Chaque ombelle est composée de milliers de fleurs minuscules architecturées en « parapluie » ou en dôme. Les pédoncules ombellés se subdivisent en petites ombelles ou ombellules qui portent chacune une fleur. A la base des ombellules, on voit des petites bractées formant une collerette analogue à l’involucre et que l’on nomme involucelle.

Cette « présentation » en plateaux permet de séduire les insectes pollinisateurs principalement les mouches, les moustiques les papillons. L’autofécondation est très courante. Certains botanistes parlent de « plateformes d’atterrissage » pour les insectes!

Les fleurs sont de type 5, sont généralement petites souvent blanches, hermaphrodites ou parfois unisexuées. Elles sont régulières bien que celles du pourtour de l’ombelle soient parfois irrégulières et dans certains cas stériles.

Les pétales sont au nombre de 5, les 5 étamines alternent avec les 5 pétales.

Les feuilles sont alternes généralement très découpées et à pétiole engainant à la base.

Le fruit mûr est composé de 2 akènes soudés qui se séparent à maturité.

Du fait du grand nombre d’espèces et de l’homogénéité de la  structure florale, les genres et espèces de la famille des Apiacées sont parmi les plus difficiles à caractériser aussi dans un premier temps nous allons parler des Ombellifères à feuilles composées et laisser de côté les Apiacées à feuilles épineuses (Eryngium), les Astrances, et les Apiacées à feuilles simples(Bupleurum) qui feront l’objet d’un autre exposé.

Dans le jardin, ces herbacées sont entrées par l’enclos des plantes médicinales et condimentaires.

   AU JARDIN AROMATIQUE

     L’Aneth odorant, Anethum Graveolens.

Plante annuelle spontanée dans les champs de moissons surtout dans le Midi.

Fleurs jaunes, feuilles à gaine courte. Ressemble au Fenouil officinal en plus petit. Hauteur 60 cm sur 30. Connue depuis les temps les plus reculés, les Romains l’utilisaient dans leur festin. Très aromatique. Mêmes emplois que le Fenouil, feuilles et graines parfument poissons, pommes de terre, salades.

En thérapeutique : stimulante, stomachique, carminative, emménagogue, contre les choliques(chez les jeunes enfants), galactogène.

L’Anis Vert, Pimpinella Anisum

Plante annuelle, hauteur 60 cm, étalement 20 cm. Fleurs petites, blanches,  Feuilles peu nombreuses. Culture facile.

Utilisation des graines très parfumées dans la composition des liqueurs de ménage, pains d’épice, gâteaux de Noël.

En thérapeutique: stimulant de l’appareil digestif.

L’Angelique, Angelica Archangelica

Grande plante vivace spectaculaire, bisannuelle, hauteur 1 à 2 mètres, étalement 80 cm. Tiges glabres, vert glauque ou violacées, grosses, épaisses, cylindriques. Feuilles grandes, alternes, engainantes, d’un beau vert.

Sa réputation remonte au Moyen Age. Les différentes parties de la plante sont distillées pour en tirer une essence qui entre dans la préparation de liqueurs diverses (Bénédictine). La tige est récoltée avant la floraison et est utilisée en confiserie. (Niort).

Le Carvi, Carum Carvi

Plante annuelle souvent employée comme succédanée du cumin. Hauteur 50cm, étalement 20 cm. Fleurs petites en ombelles. Tiges fines vertes, cylindriques, feuilles alternes finement découpées. Fruits ovoïdes formés de 2 graines accolées brun clair, convexes et striées sur la face externe.

Les graines sont utilisées comme condiment dans les soupes, les ragouts, la choucroute. Le carvi est plus spécifique des pays du Nord (pour accompagner le fromage). Autrefois sa racine était consommée comme celle de la carotte

En thérapeutique, ses graines font partie des « 4 semences chaudes » (Anis, Carvi, Cumin, Fenouil): propriétés carminatives, stimulantes, digestives, diurétiques, emménagogues, galactogènes.

     Le Cerfeuil Musqué, Myrrhis Odorata

Plante vivace, hauteur 50-60 cm, étalement 50 cm. Tiges, pétioles, jeunes feuilles aromatisent salades et soupes. Les graines jeunes et tendres sont bonnes à croquer.

     La Coriandre, Coriandrum Sativum

Plante annuelle, hauteur 40 à 50 cm, étalement 15 cm, tige droite, glabre. Feuilles inférieures à folioles arrondies, feuilles supérieures très divisées (odeur particulière) Fleurs blanches, légèrement rosées en ombelles terminales. Fruits globuleux au parfum suave, saveur aromatique, chaude, piquante, agréable.

Les graines rentrent dans la préparation des liqueurs spéciales (Eau des Carmes, Eau de Mélisse). En Angleterre et en Allemagne, la graine rentre dans la préparation de certaines bières. En cuisine les graines et le feuillage frais sont utilisées dans les soupes Nord Africaines, le couscous, les plats de mouton, les courts bouillons…

 

 

     Le Cumin, Cuminum Cyminum

Plante annuelle, originaire d’Egypte, hauteur 30-40cm, étalement 20 cm. Feuilles ayant beaucoup d’analogie avec celles du Fenouil. Fleurs petites, blanches. Graines oblongues, striées sur la face externe.

Le cumin est une épice forte, piquante au goût très dominant. Ses graines « chaudes » sont inséparables de la cuisine d’Orient (tagines, couscous).

Les graines ont les mêmes propriétés que celles de l’Anis: carminatives, stimulantes, efficaces dans les troubles digestifs et intestinaux. Elles sont également galactogènes.

Dans l’esprit des anciens, le cumin avait le pouvoir de chasser les mauvais sorts: les graines veillaient les tombes des pharaons d’Egypte et les Romains les faisaient garder par leurs esclaves.

     Le FenouilFoeniculum Vulgare

Encore appelé, Aneth doux, plante vivace, tiges de 1mètre à 1 mètre 50, robustes.

Feuilles glabres, filiformes. Fleurs petites jaune en ombelles.

Les tiges et feuilles sont utilisées aussi bien fraiches que sèches en cuisine (courts bouillons, poissons) ainsi que les graines.

Les semences sont considérées comme apéritives, stomachiques, carminatives, diurétiques, pectorales. Elles font parties des « 4 semences chaudes » déjà citées.

Petite anecdote: c’est une des plantes préférées de la jolie chenille d’un de nos plus beaux papillons, le machaon grand porte queue.

La Livèche ou Ache des Montagnes, Levisticum Officinale

Encore appelée Céleri Perpétuel, cette plante rustique d’une hauteur de 60-90 cm, étalement 50 cm est une grande plante vivace avec un arôme balsamique encore surnommée Herbe à Maggi. Feuilles découpées ressemblant beaucoup à celles du Céleri.

Parfum subtil idéal pour parfumer une soupe, une salade.

En thérapeutique: propriétés expectorantes, aide à lutter contre la rétention d’eau, efficace contre les rhumatismes, les affections de la vessie et des reins.

Le Persil, Petroselinum Sativum

Plante aromatique la plus cultivée au monde, rustique, vivace dans son berceau d’origine (Sardaigne), bisannuelle chez nous. Tiges striées, feuilles luisantes d’un beau vert. Fleurs petites, verdâtres. Il existe trois sortes de persil, le persil plat et le persil frisé utilisés dans les bouquets garnis, les marinades, les courts bouillons et un persil à grosse racine, utilisé pour sa racine dans les pays de l’Est. 

AU JARDIN POTAGER

Cette famille comprend un certain nombre de légumes « racines »

 

La CarotteDaucus Carotta

Plante alimentaire des plus répandues.

 

Le Panais, Pastinaca Sativa

Plante appréciée pour sa grosse racine blanche, fait partie de ces légumes oubliés redevenus à la mode.

 

Le CéleriApium Graveolens

Plante dérivée de l’Ache des Marais, elle tient autant du condiment que du légume. Elle sert à aromatiser les bouillons. Une variété cultivée, le Céleri Rave (Apium Graveolens var Rapaceum)posséde une racine charnue consommée cru ou cuite.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante potagère au bulbe charnu, se consomme cru ou cuit. Ses fruits aromatiques et sucrés servent à parfumer les liqueurs, pastis….

 

Le Cerfeuil TubéreuxChaerophyllum Bulbosum

Plante dont on consomme la racine mais attention car la tige est toxique.

La racine rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et la châtaigne (elle doit être entreposée au froid deux mois avant d’être consommée.

 

Le Persil TubéreuxPetroselinum Tubérosum

Persil à grosse racine de la taille de la carotte ou du panais (environ 15 cm).

Se consomme comme le salsifis.

 

 

   AU JARDIN D’ORNEMENT

Cette vaste famille offre au jardin décontraction et simplicité, et trouve place dans les plantations décoratives d’inspiration naturaliste. Elle est appréciée des plus grands jardiniers tel que Christopher LLoyd , jardin de Great Dixter.

L’AegopodiumPodagraria Variegatum

Encore appelé l’herbe aux goutteux. Plante vivace caduc, hauteur 30 cm est un couvre sol panaché précieux pour l’ombre et la mi ombre. S’il peut s’avérer envahissant en terrain frais, un simple coup de bêche suffit à limiter son développement. Grande rusticité.

L’Ammi

Plante annuelle, bisannuelle champêtre très peu connue, née mauvaise herbe et grâce à sa beauté, sa longue floraison et sa bonne tenue en vase, elle est entrée au jardin. Elle est plus souvent présente dans les parterres de ville que dans les jardins privés. Il existe deux variétés: l’A visnaga Casablanca et l’A majus Graceland. Les fleurs de l’A visnaga sont plus bombées et la plante a une hauteur de 100 cm alors que l’A Graceland ne fait que 80 cm.

Très élégante, son feuillage est fin, léger. Elle produit d’abondantes et délicates ombelles tabulaires. Elle est considérée par les jardiniers anglais comme la meilleure des fleurs blanches. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m.

A semer au printemps mais l’idéal est le semis en place à l’automne.

Sa floraison est longue de Juillet à Septembre.

En association avec d’autres fleurs blanches (Hydrangea Annabelle) et des feuillages panachés tel que la graminée, Phalaris Arundinacea.

L’AngeliqueAngelica Archangelica

Plante vivace architecturale, spectaculaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Tiges épaisses peu ramifiées, creuses.

Grande feuilles composées très engainantes vert tendre, très aromatiques. Ombelles caractéristiques sphériques de couleur verte en Mai, Juin.

Culture en terre ordinaire, fraiche au soleil ou à mi ombre.

La variété la plus connue est l’officinale. Il existe d’autres variétés:

L’A. Atropurpurea, grandes feuilles composées vert plus ou moins pourpré, dômes de fleurs pourpres.

L’A. Gigas de couleur pourpre, impressionnante, très prisée des collectionneurs.

L’A. Vicar’s Mead pourpre foncé, ombelles vieux rose en Juillet et Aout. Meurt après avoir produit des graines mais se ressème facilement.

Le Cerfeuil SauvageAnthriscus Sylvestris.

Il se naturalise au jardin où il est utile pour sa verdure précoce. Jusqu’à 1 métre de hauteur. Ses ombelles blanches, délicates » vaporisent » les parties ombragées du jardin durant plusieurs semaines. Se ressème facilement.

L’A. Sylvestris ‘Ravenswing’, feuilles très découpées chocolat foncé dès Février et jusqu’en Juillet. Fleurs blanches en ombelles légères au sommet de tiges fines. Soleil ou mi-ombre.

Le Cenolophium Denudatum

Vivace caduc rarement proposée, provient de Russie. Hauteur 70 cm

Elégante avec son feuillage ciselé bronze et ses grandes ombelles blanches très graphiques portées par des tiges noires. Culture en sol drainé, frais un peu sec.

Floraison longue de Juillet à Octobre, trés présente au jardin de Christopher Lloyd, Great Dixter.

La CarotteDaucus Carota Dara

Grande plante annuelle offrant une floraison en ombelles nuageuses, faites de toutes petites fleurs s’ouvrant vieux rose, virant au rose pâle puis au blanc.

Particularité de l’ombelle: la fleur centrale est stérile en anglais porte le nom de :

Queen Anne’s Lace!

Fabuleuse pour la fleur à couper ou dans un massif de vivaces.

A maturité l’ombelle se contracte en « nid d’oiseau »

La FeruleFerula Communis Glauca

Plante méditerranéenne, fleurit tôt dans les garrigues. Géante, peut atteindre 3 à 6 mètres sur 1 mètre carré d’envergure.  Tiges solides. Attire les insectes.

Anecdote: les maîtres antiques frappaient leurs élèves avec la tige séchée d’où l’expression : être sous la férule.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante très décorative par son feuillage vaporeux et ses ombelles jaunes, hauteur 1 mètre à 1 mètre 50. Prend place dans les plates bandes ensoleillées, l’effet nébuleux de son feuillage constitue un atout irremplaçable. Attention toutefois à ne pas laisser « grainer » car cette vivace à la vie brève se ressème plus que généreusement.

F Vulgare Purpureum, feuilles pourpre bronze magnifique, s’harmonise avec beaucoup d’autres vivaces.

La Grande Berce du CaucaseHeracleum Mantegazzianum.

Plante robuste velue, tige creuse. Très spectaculaire, les ombelles sont de vrais soucoupes où les insectes pollinisateurs viennent se poser.

Mais attention cette plante est toxique: la projection de sève sur la peau est responsable de photosensibilisation et brulûres au premier et second degré.(cf article Ouest France Juin 2016).

Orlaya à Grandes Fleurs, Orlaya Grandiflora

Belle annuelle.Hauteur 45-60cm.floraison de Mai à Juillet. L’une des plus belles ombellifères de notre flore.

Ombelle particulière: fleurs de l’extérieur de l’ombelle asymétriques. Floraison

Plante poussant à l’état sauvage dans certaines régions de France (Ardèche)

A semer à l’automne directement en place.

 

Selinum Wallichianum syn. Tenuifolium

Plante provenant de la flore himalayenne.

Grande vivace caduque, elle s’intègre bien aux compositions estivales avec de fines ombelles au dessus d’un feuillage vaporeux. A son attrait tout l’été.

Très recherchée par les amateurs de plantes d’exception.

 

   INTERÊT MELLIFERE DES APIACEES

Les Apiacées ont un grand intérêt apicole. L’ombelle est un plateau de milliers de fleurs minuscules réunies en petits bouquets qui attirent les insectes pollinisateurs et leur permettent de se poser.

Certains parlent de « bars à pollen », « d’aimants » pour les abeilles et autres insectes utiles. Grace à leurs inflorescences disposées en « baleine de parapluie « la famille des Apiacées est appréciée des abeilles car très facilement accessibles à tous les insectes butineurs.

   UTILISATION AU JARDIN

Les ombellifères offrent au jardin décontraction et simplicité.

Elles ajoutent pour la plupart de la légèreté à tout programme de plantation. Leur silhouette élégante, aérienne, plastique apporte beaucoup de personnalité à un massif. La forme des inflorescences adaptée pour attirer les insectes pollinisateurs s’oppose à celle des épis (Veroniques, Lysimaches clethroides, Lobelias). Leur silhouette un peu arrondie contrebalance l’énergie des épis dressés vers le ciel.

Le feuillage élégant, bien disposé constitue un véritable atout pour la mise en valeur d’un parterre.

Les jardiniers anglais (jardin de Great Dixter, Sisinghurst) et Piet Oudolf (paysagiste le plus innovant de ce début de XXIe siècle) utilisent largement les Apiacées dans leurs différentes compositions.

 

   QUELQUES SELECTIONS

OMBELLIFERES A FEUILLAGE REMARQUABLE:

Anthriscus Sylvestris Ravenswing, Pimpinella, Selinum Wallichianum

OMBELLIFERES HAUTES ET SPECTACULAIRES:

Angelica Gigas, Angelica Archangelica, Angelica Atropurpurea, Ferula Communis, Heracleum Mantegazzianum.

OMBELLIFERES POUR COMPOSITIONS FLORALES:

Ammi visnaga, Anethum Graveolens…….

   QUELQUES ADRESSES

Le Jardin du Pic Vert : jardinerie en ligne

Le jardin de Bellenau, Bastien Lestrande, 50500 St Côme du Mont (jardindubellenau.com)

Les Pepinières Caillarec, 29270 Motreff

Les graines Baumaux pour les annuelles

   GLOSSAIRE DES TERMES MEDICINAUX

Carminatif: qui facilite l’expulsion des gaz de l’intestin.

Emmenagogue: qui régule les règles.

Galactogène: qui stimule la sécrétion lactée

Stimulant: qui active provisoirement la circulation sanguine et accroît momentanément l’énergie des fonctions organiques

Stomachique: qui favorise le bon fonctionnement de l’estomac.

   CONCLUSION

Avec leur allure de « filles de la campagne « les Apiacées apportent spontanéité et légèreté.

Très architecturées, elles évoquent une dentelle d’une finesse incroyable, les ombellifères concourent à l’équilibre des jardins écologiques et favorisent la biodiversité.

Evelyne Stephan

Balades et Jardins

Septembre 2017

   GENERALITES

Les APIACEES (nouvelle nomenclature) ou OMBELLIFERES forment une très grande famille de plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces.

Dans le monde cette famille comprend 446 genres et 3540 espèces, en particulier dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et dans les montagnes tropicales.

En France, nous avons 90 genres et 180 espèces.

Pas de doute, les ombellifères appartiennent à nos paysages. Elles nous sont familières car elles occupent aussi bien les bords des routes, les potagers, elles viennent agrémenter nos plantations décoratives d’inspiration naturaliste.

Nous avons dans cette famille beaucoup d’espèces comestibles mais également certaines contiennent des substances toxiques (cigüe)

   FICHE D’IDENTITE

Cette famille est relativement

homogène, caractérisée pour

la plupart des sujets par son

inflorescence caractéristique : L’OMBELLE

Les têtes florales plates ou en

dôme sont composées de minuscules

fleurons, d’où cet effet étoilé.

Chaque ombelle est composée de milliers de fleurs minuscules architecturées en « parapluie » ou en dôme. Les pédoncules ombellés se subdivisent en petites ombelles ou ombellules qui portent chacune une fleur. A la base des ombellules, on voit des petites bractées formant une collerette analogue à l’involucre et que l’on nomme involucelle.

Cette « présentation » en plateaux permet de séduire les insectes pollinisateurs principalement les mouches, les moustiques les papillons. L’autofécondation est très courante. Certains botanistes parlent de « plateformes d’atterrissage » pour les insectes!

Les fleurs sont de type 5, sont généralement petites souvent blanches, hermaphrodites ou parfois unisexuées. Elles sont régulières bien que celles du pourtour de l’ombelle soient parfois irrégulières et dans certains cas stériles.

Les pétales sont au nombre de 5, les 5 étamines alternent avec les 5 pétales.

Les feuilles sont alternes généralement très découpées et à pétiole engainant à la base.

Le fruit mûr est composé de 2 akènes soudés qui se séparent à maturité.

Du fait du grand nombre d’espèces et de l’homogénéité de la  structure florale, les genres et espèces de la famille des Apiacées sont parmi les plus difficiles à caractériser aussi dans un premier temps nous allons parler des Ombellifères à feuilles composées et laisser de côté les Apiacées à feuilles épineuses (Eryngium), les Astrances, et les Apiacées à feuilles simples(Bupleurum) qui feront l’objet d’un autre exposé.

Dans le jardin, ces herbacées sont entrées par l’enclos des plantes médicinales et condimentaires.

   AU JARDIN AROMATIQUE

     L’Aneth odorant, Anethum Graveolens.

Plante annuelle spontanée dans les champs de moissons surtout dans le Midi.

Fleurs jaunes, feuilles à gaine courte. Ressemble au Fenouil officinal en plus petit. Hauteur 60 cm sur 30. Connue depuis les temps les plus reculés, les Romains l’utilisaient dans leur festin. Très aromatique. Mêmes emplois que le Fenouil, feuilles et graines parfument poissons, pommes de terre, salades.

En thérapeutique : stimulante, stomachique, carminative, emménagogue, contre les choliques(chez les jeunes enfants), galactogène.

L’Anis Vert, Pimpinella Anisum

Plante annuelle, hauteur 60 cm, étalement 20 cm. Fleurs petites, blanches,  Feuilles peu nombreuses. Culture facile.

Utilisation des graines très parfumées dans la composition des liqueurs de ménage, pains d’épice, gâteaux de Noël.

En thérapeutique: stimulant de l’appareil digestif.

L’Angelique, Angelica Archangelica

Grande plante vivace spectaculaire, bisannuelle, hauteur 1 à 2 mètres, étalement 80 cm. Tiges glabres, vert glauque ou violacées, grosses, épaisses, cylindriques. Feuilles grandes, alternes, engainantes, d’un beau vert.

Sa réputation remonte au Moyen Age. Les différentes parties de la plante sont distillées pour en tirer une essence qui entre dans la préparation de liqueurs diverses (Bénédictine). La tige est récoltée avant la floraison et est utilisée en confiserie. (Niort).

Le Carvi, Carum Carvi

Plante annuelle souvent employée comme succédanée du cumin. Hauteur 50cm, étalement 20 cm. Fleurs petites en ombelles. Tiges fines vertes, cylindriques, feuilles alternes finement découpées. Fruits ovoïdes formés de 2 graines accolées brun clair, convexes et striées sur la face externe.

Les graines sont utilisées comme condiment dans les soupes, les ragouts, la choucroute. Le carvi est plus spécifique des pays du Nord (pour accompagner le fromage). Autrefois sa racine était consommée comme celle de la carotte

En thérapeutique, ses graines font partie des « 4 semences chaudes » (Anis, Carvi, Cumin, Fenouil): propriétés carminatives, stimulantes, digestives, diurétiques, emménagogues, galactogènes.

     Le Cerfeuil Musqué, Myrrhis Odorata

Plante vivace, hauteur 50-60 cm, étalement 50 cm. Tiges, pétioles, jeunes feuilles aromatisent salades et soupes. Les graines jeunes et tendres sont bonnes à croquer.

     La Coriandre, Coriandrum Sativum

Plante annuelle, hauteur 40 à 50 cm, étalement 15 cm, tige droite, glabre. Feuilles inférieures à folioles arrondies, feuilles supérieures très divisées (odeur particulière) Fleurs blanches, légèrement rosées en ombelles terminales. Fruits globuleux au parfum suave, saveur aromatique, chaude, piquante, agréable.

Les graines rentrent dans la préparation des liqueurs spéciales (Eau des Carmes, Eau de Mélisse). En Angleterre et en Allemagne, la graine rentre dans la préparation de certaines bières. En cuisine les graines et le feuillage frais sont utilisées dans les soupes Nord Africaines, le couscous, les plats de mouton, les courts bouillons…

 

 

     Le Cumin, Cuminum Cyminum

Plante annuelle, originaire d’Egypte, hauteur 30-40cm, étalement 20 cm. Feuilles ayant beaucoup d’analogie avec celles du Fenouil. Fleurs petites, blanches. Graines oblongues, striées sur la face externe.

Le cumin est une épice forte, piquante au goût très dominant. Ses graines « chaudes » sont inséparables de la cuisine d’Orient (tagines, couscous).

Les graines ont les mêmes propriétés que celles de l’Anis: carminatives, stimulantes, efficaces dans les troubles digestifs et intestinaux. Elles sont également galactogènes.

Dans l’esprit des anciens, le cumin avait le pouvoir de chasser les mauvais sorts: les graines veillaient les tombes des pharaons d’Egypte et les Romains les faisaient garder par leurs esclaves.

     Le FenouilFoeniculum Vulgare

Encore appelé, Aneth doux, plante vivace, tiges de 1mètre à 1 mètre 50, robustes.

Feuilles glabres, filiformes. Fleurs petites jaune en ombelles.

Les tiges et feuilles sont utilisées aussi bien fraiches que sèches en cuisine (courts bouillons, poissons) ainsi que les graines.

Les semences sont considérées comme apéritives, stomachiques, carminatives, diurétiques, pectorales. Elles font parties des « 4 semences chaudes » déjà citées.

Petite anecdote: c’est une des plantes préférées de la jolie chenille d’un de nos plus beaux papillons, le machaon grand porte queue.

La Livèche ou Ache des Montagnes, Levisticum Officinale

Encore appelée Céleri Perpétuel, cette plante rustique d’une hauteur de 60-90 cm, étalement 50 cm est une grande plante vivace avec un arôme balsamique encore surnommée Herbe à Maggi. Feuilles découpées ressemblant beaucoup à celles du Céleri.

Parfum subtil idéal pour parfumer une soupe, une salade.

En thérapeutique: propriétés expectorantes, aide à lutter contre la rétention d’eau, efficace contre les rhumatismes, les affections de la vessie et des reins.

Le Persil, Petroselinum Sativum

Plante aromatique la plus cultivée au monde, rustique, vivace dans son berceau d’origine (Sardaigne), bisannuelle chez nous. Tiges striées, feuilles luisantes d’un beau vert. Fleurs petites, verdâtres. Il existe trois sortes de persil, le persil plat et le persil frisé utilisés dans les bouquets garnis, les marinades, les courts bouillons et un persil à grosse racine, utilisé pour sa racine dans les pays de l’Est. 

AU JARDIN POTAGER

Cette famille comprend un certain nombre de légumes « racines »

 

La CarotteDaucus Carotta

Plante alimentaire des plus répandues.

 

Le Panais, Pastinaca Sativa

Plante appréciée pour sa grosse racine blanche, fait partie de ces légumes oubliés redevenus à la mode.

 

Le CéleriApium Graveolens

Plante dérivée de l’Ache des Marais, elle tient autant du condiment que du légume. Elle sert à aromatiser les bouillons. Une variété cultivée, le Céleri Rave (Apium Graveolens var Rapaceum)posséde une racine charnue consommée cru ou cuite.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante potagère au bulbe charnu, se consomme cru ou cuit. Ses fruits aromatiques et sucrés servent à parfumer les liqueurs, pastis….

 

Le Cerfeuil TubéreuxChaerophyllum Bulbosum

Plante dont on consomme la racine mais attention car la tige est toxique.

La racine rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et la châtaigne (elle doit être entreposée au froid deux mois avant d’être consommée.

 

Le Persil TubéreuxPetroselinum Tubérosum

Persil à grosse racine de la taille de la carotte ou du panais (environ 15 cm).

Se consomme comme le salsifis.

 

 

   AU JARDIN D’ORNEMENT

Cette vaste famille offre au jardin décontraction et simplicité, et trouve place dans les plantations décoratives d’inspiration naturaliste. Elle est appréciée des plus grands jardiniers tel que Christopher LLoyd , jardin de Great Dixter.

L’AegopodiumPodagraria Variegatum

Encore appelé l’herbe aux goutteux. Plante vivace caduc, hauteur 30 cm est un couvre sol panaché précieux pour l’ombre et la mi ombre. S’il peut s’avérer envahissant en terrain frais, un simple coup de bêche suffit à limiter son développement. Grande rusticité.

L’Ammi

Plante annuelle, bisannuelle champêtre très peu connue, née mauvaise herbe et grâce à sa beauté, sa longue floraison et sa bonne tenue en vase, elle est entrée au jardin. Elle est plus souvent présente dans les parterres de ville que dans les jardins privés. Il existe deux variétés: l’A visnaga Casablanca et l’A majus Graceland. Les fleurs de l’A visnaga sont plus bombées et la plante a une hauteur de 100 cm alors que l’A Graceland ne fait que 80 cm.

Très élégante, son feuillage est fin, léger. Elle produit d’abondantes et délicates ombelles tabulaires. Elle est considérée par les jardiniers anglais comme la meilleure des fleurs blanches. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m.

A semer au printemps mais l’idéal est le semis en place à l’automne.

Sa floraison est longue de Juillet à Septembre.

En association avec d’autres fleurs blanches (Hydrangea Annabelle) et des feuillages panachés tel que la graminée, Phalaris Arundinacea.

L’AngeliqueAngelica Archangelica

Plante vivace architecturale, spectaculaire pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Tiges épaisses peu ramifiées, creuses.

Grande feuilles composées très engainantes vert tendre, très aromatiques. Ombelles caractéristiques sphériques de couleur verte en Mai, Juin.

Culture en terre ordinaire, fraiche au soleil ou à mi ombre.

La variété la plus connue est l’officinale. Il existe d’autres variétés:

L’A. Atropurpurea, grandes feuilles composées vert plus ou moins pourpré, dômes de fleurs pourpres.

L’A. Gigas de couleur pourpre, impressionnante, très prisée des collectionneurs.

L’A. Vicar’s Mead pourpre foncé, ombelles vieux rose en Juillet et Aout. Meurt après avoir produit des graines mais se ressème facilement.

Le Cerfeuil SauvageAnthriscus Sylvestris.

Il se naturalise au jardin où il est utile pour sa verdure précoce. Jusqu’à 1 métre de hauteur. Ses ombelles blanches, délicates » vaporisent » les parties ombragées du jardin durant plusieurs semaines. Se ressème facilement.

L’A. Sylvestris ‘Ravenswing’, feuilles très découpées chocolat foncé dès Février et jusqu’en Juillet. Fleurs blanches en ombelles légères au sommet de tiges fines. Soleil ou mi-ombre.

Le Cenolophium Denudatum

Vivace caduc rarement proposée, provient de Russie. Hauteur 70 cm

Elégante avec son feuillage ciselé bronze et ses grandes ombelles blanches très graphiques portées par des tiges noires. Culture en sol drainé, frais un peu sec.

Floraison longue de Juillet à Octobre, trés présente au jardin de Christopher Lloyd, Great Dixter.

La CarotteDaucus Carota Dara

Grande plante annuelle offrant une floraison en ombelles nuageuses, faites de toutes petites fleurs s’ouvrant vieux rose, virant au rose pâle puis au blanc.

Particularité de l’ombelle: la fleur centrale est stérile en anglais porte le nom de :

Queen Anne’s Lace!

Fabuleuse pour la fleur à couper ou dans un massif de vivaces.

A maturité l’ombelle se contracte en « nid d’oiseau »

La FeruleFerula Communis Glauca

Plante méditerranéenne, fleurit tôt dans les garrigues. Géante, peut atteindre 3 à 6 mètres sur 1 mètre carré d’envergure.  Tiges solides. Attire les insectes.

Anecdote: les maîtres antiques frappaient leurs élèves avec la tige séchée d’où l’expression : être sous la férule.

 

Le Fenouil, Foeniculum Vulgare

Plante très décorative par son feuillage vaporeux et ses ombelles jaunes, hauteur 1 mètre à 1 mètre 50. Prend place dans les plates bandes ensoleillées, l’effet nébuleux de son feuillage constitue un atout irremplaçable. Attention toutefois à ne pas laisser « grainer » car cette vivace à la vie brève se ressème plus que généreusement.

F Vulgare Purpureum, feuilles pourpre bronze magnifique, s’harmonise avec beaucoup d’autres vivaces.

La Grande Berce du CaucaseHeracleum Mantegazzianum.

Plante robuste velue, tige creuse. Très spectaculaire, les ombelles sont de vrais soucoupes où les insectes pollinisateurs viennent se poser.

Mais attention cette plante est toxique: la projection de sève sur la peau est responsable de photosensibilisation et brulûres au premier et second degré.(cf article Ouest France Juin 2016).

Orlaya à Grandes Fleurs, Orlaya Grandiflora

Belle annuelle.Hauteur 45-60cm.floraison de Mai à Juillet. L’une des plus belles ombellifères de notre flore.

Ombelle particulière: fleurs de l’extérieur de l’ombelle asymétriques. Floraison

Plante poussant à l’état sauvage dans certaines régions de France (Ardèche)

A semer à l’automne directement en place.

 

Selinum Wallichianum syn. Tenuifolium

Plante provenant de la flore himalayenne.

Grande vivace caduque, elle s’intègre bien aux compositions estivales avec de fines ombelles au dessus d’un feuillage vaporeux. A son attrait tout l’été.

Très recherchée par les amateurs de plantes d’exception.

 

   INTERÊT MELLIFERE DES APIACEES

Les Apiacées ont un grand intérêt apicole. L’ombelle est un plateau de milliers de fleurs minuscules réunies en petits bouquets qui attirent les insectes pollinisateurs et leur permettent de se poser.

Certains parlent de « bars à pollen », « d’aimants » pour les abeilles et autres insectes utiles. Grace à leurs inflorescences disposées en « baleine de parapluie « la famille des Apiacées est appréciée des abeilles car très facilement accessibles à tous les insectes butineurs.

   UTILISATION AU JARDIN

Les ombellifères offrent au jardin décontraction et simplicité.

Elles ajoutent pour la plupart de la légèreté à tout programme de plantation. Leur silhouette élégante, aérienne, plastique apporte beaucoup de personnalité à un massif. La forme des inflorescences adaptée pour attirer les insectes pollinisateurs s’oppose à celle des épis (Veroniques, Lysimaches clethroides, Lobelias). Leur silhouette un peu arrondie contrebalance l’énergie des épis dressés vers le ciel.

Le feuillage élégant, bien disposé constitue un véritable atout pour la mise en valeur d’un parterre.

Les jardiniers anglais (jardin de Great Dixter, Sisinghurst) et Piet Oudolf (paysagiste le plus innovant de ce début de XXIe siècle) utilisent largement les Apiacées dans leurs différentes compositions.

 

   QUELQUES SELECTIONS

OMBELLIFERES A FEUILLAGE REMARQUABLE:

Anthriscus Sylvestris Ravenswing, Pimpinella, Selinum Wallichianum

OMBELLIFERES HAUTES ET SPECTACULAIRES:

Angelica Gigas, Angelica Archangelica, Angelica Atropurpurea, Ferula Communis, Heracleum Mantegazzianum.

OMBELLIFERES POUR COMPOSITIONS FLORALES:

Ammi visnaga, Anethum Graveolens…….

   QUELQUES ADRESSES

Le Jardin du Pic Vert : jardinerie en ligne

Le jardin de Bellenau, Bastien Lestrande, 50500 St Côme du Mont (jardindubellenau.com)

Les Pepinières Caillarec, 29270 Motreff

Les graines Baumaux pour les annuelles

   GLOSSAIRE DES TERMES MEDICINAUX

Carminatif: qui facilite l’expulsion des gaz de l’intestin.

Emmenagogue: qui régule les règles.

Galactogène: qui stimule la sécrétion lactée

Stimulant: qui active provisoirement la circulation sanguine et accroît momentanément l’énergie des fonctions organiques

Stomachique: qui favorise le bon fonctionnement de l’estomac.

   CONCLUSION

Avec leur allure de « filles de la campagne « les Apiacées apportent spontanéité et légèreté.

Très architecturées, elles évoquent une dentelle d’une finesse incroyable, les ombellifères concourent à l’équilibre des jardins écologiques et favorisent la biodiversité.

Evelyne Stephan

Balades et Jardins

Septembre 2017

Jardin-Pépinière « Des heures dehors» à Ploërmel

BALADE » GOURMANDISES FLORALES »

 

 DSCF8263

 

Quand la cueillette s’effectue après la rosée du matin dans le jardin « desheuresdehors », la balade gourmandise peut commencer.

Nous y arrivons le vendredi 6 octobre sous un soleil automnal accompagné d’une petite brise, bien fraîche. Mais très vite, nous sommes captivées par l’histoire d’Hélène et Daniel venus de Bristol (Angleterre).

Installés depuis 3 ans à la Vieille Ville, près de Ploërmel, pour une reconversion professionnelle plus que réussie.

Leur jardin comestible regorge d’une multitude d’espèces de fleurs et plantes, plus ou moins connues, mais souvent ignorées du grand public.

DSCF8265   DSCF8269

Çà va faire le bonheur de nos papilles. Les premières odeurs du « Thym » (thymus jekka) qui sert de couvre-sol nous embaument déjà, puis la cueillette dégustation commence.

Il y a  la « Tétragone » connue sous le nom d’épinard de Nouvelle-Zélande.DSCF8266

Du « Lierre Terrestre » au goût de fromage de chèvre qui sent carrément le bouc !

La « Moutarde Rouge » (amsoïm) pique comme le radis noir, puis « lOseille » plus acide.

« L’arbre aux faisans » (leycesteria) nous étonne avec ses baies rouge-foncée au goût de caramel brûlé. Cet arbuste est même considéré comme invasif en Australie.

DSCF8276

Ensuite viennent les « Capucines » avec graines, feuilles et fleurs qu’un grand chef cuisinier de la région met en harmonie avec ses recettes de crustacées.

Les « Tagêtes » se cueillent à peines ouvertes, voilà la rosée du matin qui intervient pour harmoniser son alchimie pendant le transport chez le client afin de faire aboutir la quintessence du plat à laquelle elle est destinée.

La «Pimpernelle » ressemble à une sorte de concombre et de noix verte dans la bouche.DSCF8277

Les « Radis » poussent en fleurs afin de pouvoir manger la petite gousse. Un vrai bonheur.

Le « Skiso Perrilat » (basilique japonais) procure un goût oriental de cumin.

Le « Yaouthli » (herbes aux thés) nous rappelle la réglisse.

Pour le dessert, la surprise de « L’herbe à sucre des Aztèques » (lippa dulcis), donne une explosion rafraîchissante sucré-mentholé, collant sur notre palais.

Bref un vrai tour gastronomique dans ce havre de paix. Un jardin plein de tendresse et de saveurs subtiles.

DSCF8278

Lotti 

6  Octobre 2017

des-heures-dehors-un-concept-gourmand owners

Hélène  et Daniel Deniaud-Powell

16 Vieille Ville,
56800 PLOERMEL

Petits travaux de jardinage

l’Arboretum de la Sedelle

proprietaire

Caché dans le territoire creusois, aux confins du Berry et à la porte du Limousin, l’Arboretum de la Sedelle, classé Jardin Remarquable, abrite plus de 400 espèces végétales sur près de 6 hectares.

Le vallon, initialement terre agricole en friche depuis quelques dizaines d’années, a été reconquis par un couple de jardiniers passionnés, Philippe et Nell WANTY. Pendant 30 ans, Ils ont apprivoisé et sculpté ce lieu pour en faire un exemple unique de paysages jardinés où l’intervention de l’homme complémente la nature.

DSC_3855 DSCF8002 DSC_3858

Avant d’entamer la visite, Philippe Wanty nous parle de sa passion pour ce lieu dont les couleurs changent au fil des saisons puis nous nous dirigeons vers un chêne pédonculé  majestueux (quercus robur) de plus de 400 ans. Nous sommes déjà sous le charme !

Puis, nous descendons doucement le long d’une vallée arborée de multiples essences d’arbres. Nous croisons un orme de sibérie qui nous invite à poursuivre notre balade….

Nombreux érables (acer palmatum Seiryu, Linearilobum, Beni-Maiko…), chênes de Hongrie, tilleuls, cornouillers, châtaigniers se côtoient en parfaite harmonie et nous émerveillent par leur disposition tout au long de cette vallée verdoyante. Tantôt le parcours est large et s’évase en prairie, tantôt il rétrécit pour mieux nous surprendre….Une haie de charmille taillée toute en ondulations nous incite à poursuivre notre chemin.

DSCF8012  DSCF8011 DSCF8010

Nous traversons un théatre de verdure ou plantes indigènes se mêlent aux vivaces et arbustes divers. Nous avançons, tous conquis par ce paysage simultanément maîtrisé et sauvage et arrivons dans une clairière où rhododendrons, camélias, magnolias entourent un plan d’eau près duquel nos hôtes ont implanté leur demeure.

DSCF8016        DSCF8015

Plantes sauvages (aspérules, euphorbes, pulmonaires…), plantes de berges et de marais vivent en symbiose. Un rosier Raubritter nous offre une cascade de fleurs et semble vouloir voler la vedette au reste de la végétation ! Le charme opère toujours et nous poursuivons, avides de nouvelles découvertes !!!

Nous quittons ce lieu magique guidés par une nouvelle musique, celle de l’eau fleuretant avec les rochers. Du haut d’une falaise couverte de landes sauvages, nous dominons la Sédelle, rivière emblématique du paysage creusois.

DSC_3877

On descend et on déconnecte complètement. On imagine le travail acharné qu’a nécessité ce lieu à la fois sauvage et domestiqué

et qui a tant inspiré les peintres impressionnistes autrefois.

Sur notre trajet retour, nous surprenons même deux petits lutins cachés au creux d’un arbre mort et qui semblent guetter les visiteurs…..

Notre voyage dans ce jardin s’achève sur une phrase de Gilles Clément : « Ici on se sent bien. Tout semble organisé par l’évidence, l’imposante réalité des reliefs et du courant de l’eau. »

§§§§§§§§§§§§§§§§DSC_3886a

Simone P

Juin 2017

Arboretum de la Sedelle

Propriétaire(s) : Nell et Philippe Wanty (Jardin Privé)

Téléphone : 05.55.89.83.16
Fax : 05.55.89.84.19
Site web : http://www.arbosedelle.free.fr
Mail : arbosedelle@free.fr
Adresse : Villejoint
Code postal : 23160
Ville : CROZANT
Département : Creuse
Haut de page