Le Conservatoire des Rhododendrons « Polyploïdes » à Josselin

 

le but de ce conservatoire est :

1) la sauvegarde des premiers polyploïdes (majoritairement anglais ou américains).J’ai donc fait appel à quelques amis américains pour qu’ils m’expédient des boutures de presque tous les polyploïdes qui ont été testés par l’Université de Cumbria. Je les ai bouturés et d’ici une paire d’années ils seront suffisamment grands pour être installés au « Bois d’Amour », nom très poétique de l’endroit.2) la plantation des hybrides polyploïdes « made in France ».Depuis deux ans je donne mes obtentions polyploïdes à la ville de Josselin. C’est un projet qui me tenait à coeur et que j’ai pu réaliser grâce à mon ami Christian Hays, amateur « polyplante », qui a su convaincre le Maire de Josselin de planter des rhododendrons dans ce Parc situé plus ou moins au centre même de cette charmante Cité.
Une municipalité est la seule à même de gérer dans le temps un projet de ce type. Quand j’évoque le facteur temps, je raisonne en dizaines d’années.
On peut tout à fait imaginer que des « chercheurs » ou des « hybrideurs » viennent à Josselin dans 30 ou 40 ans pour la « banque génétique » qu’il y trouveront.Les auteurs de ce projet, Joseph Seveno (le Maire de Josselin), Christian Hays et moi-même seront morts depuis longtemps mais nous aurons la satisfaction d’avoir pensé aux générations futures.
Je suppose que les visiteurs d’Exbury n’étaient pas aussi nombreux dans la première décennie suivant sa création qu’ils le sont maintenant. Je suis certain qu’il en sera de même pour Josselin car ce Conservatoire est une idée originale et que le cadre de Josselin est unique et s’y prête merveilleusement bien.L’inauguration du Conservatoire des rhododendrons polyploïdes s’est déroulée samedi 03 mai 2014 sous un ciel radieux. Depuis deux ans je donnais des plants à la municipalité de Josselin qui m’avait contacté dans le but de faire ce Conservatoire.
Un ami, Christian Hays, avait signalé au maire de Josselin, Joseph Séveno, les avancées scientifiques depuis 2011 sur ces rhododendrons.J’ai naturellement été emballé par ce projet de Conservatoire et par le lieu : le Bois d’Amour à Josselin.

Josselin :

Josselin est une petite ville qui a su préserver son patrimoine : on peut y découvrir de très nombreuses maisons anciennes. Les touristes y viennent nombreux pour ses maisons « médiévales » et son château.

Inauguration :

Des « panneaux » d’environ 2 mètres sur 2 expliquent le projet et quelques sujets incontournables : les missionnaires français ou les hybrideurs et leurs travaux. Ces panneaux resteront en place jusqu’à la fin de l’été à cet emplacement appelé du nom poétique de théâtre de verdure.Le maire, Joseph Séveno, présente le projet sur le premier panneau.

Le « discours ».

Les « hommes » sans qui ce Conservatoire n’aurait pu se faire.

Mille mercis à : – Christian Hays, – Alain Hivert, responsable des Services Techniques et son équipe, – Joseph Séveno, maire de Josselin.

Parmi les invités : M. Josselin de Rohan, propriétaire du château et du rhododendron Château de Josselin, hybride enregistré en 2006.

Château de Josselin.(obtention Marc Colombel)

Château de Josselin.(obtention Marc Colombel)
Le projet est ambitieux et le but des plus nobles : faire en sorte que les visiteurs apprécient la promenade et que les générations futures disposent d’une banque génétique des premiers polyploïdes.

Marc Colombel 2014

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis