Atelier taille des fruitiers chez Martine

002 (2)       Samedi 1 mars

Démonstration de taille des fruitiers chez Martine sous la directive de Claude

017 (2)

 

Il vaut mieux mal tailler que ne pas tailler du tout, mais nous allons apprendre à bien tailler.

Au bout de quelques années, l’arbre finirait par être

encombrant et ne donnerait que de faible récolte et de mauvaise qualité.

Il faut aider les fruitiers à concentrer leur production sur la qualité plutôt que sur la quantité.

 

003 (2)

Un peu de pédagogie: pourquoi tailler ?

– pour éclaircir le centre de l’arbre afin que les fruits reçoivent le plus de lumière possible.

– Pour réduire la longueur des branches afin de pouvoir cueillir les fruits sans difficultés.

 

Utiliser un matériel bien aiguisé et propre (pour éviter de transmettre des maladies).

Un sécateur- une scie égoïne- un sécateur à manche télescopique- une échelle ou un escabeau- du mastic cicatrisant ou du goudron de Norvège.

 007 (2)

Faire des coupes bien lisses pour que l’eau ne stagne pas sur la plaie. En Bretagne, on taille en fin février début mars, les fruitiers à fruits à pépins (pommiers-poiriers) et après la récolte les arbres produisant des fruits à noyaux (cerisiers- pruniers- abricotiers).

Supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent, les bois abîmés.

Il faut tailler au dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur permettant à la branche de se développer vers l’extérieur.010 (2)

La cicatrisation se fait au bout de quelques années, donc il faut enduire les coupes importantes en appliquant du mastic ou du goudron. La coupe doit être franche et de biais pour que l’eau ruisselle (sinon prise d’eau et risque de pourriture).011 (2)

Retirer les fruits momifiés restés sur l’arbre depuis l’automne.

Couper également les branches basses pour faciliter la tonte si les arbres sont plantés sur une pelouse ou dans une prairie.

Sectionner les gourmands situés près du tronc principal et ôter également les rejets apparaissant au pied de l’arbre.

La concurrence de certaines plantes ( notamment les adventices ou mauvaises herbes) peut être préjudiciable à la croissance et à la fructification des fruitiers, surtout lorsqu’ils sont jeunes. Pour éviter cet inconvénient, nettoyer régulièrement le pied des arbres par un binage ou paillage.

 

Merci à Martine pour son accueil, le goûter servi dans une ambiance chaleureuse et à Claude pour ses conseils avisés.

 

014 (2)

 

MClaire

Haut de page