techniques de jardinage à pratiquer de décembre à février pour préparer les récoltes des primeurs.

Semer ou planter en hiver: Des solutions pour jardiner au potager et obtenir des légumes primeurs.

ado

Des techniques

Les buttes: il s’agit ici de créer des buttes simplement en remontant la terre afin de former un dôme entre 2 allées. Le but est d’assurer le drainage et de profiter au maximum des rayons du soleil arrivant à l’oblique sur le sol. Le gain estimé est de 2 à 4°C. Si la terre est trop lourde ou trop humide, il faut l’enrichir de sable et de compost.

Pour augmenter l’emmagasinement de chaleur, on peut étaler une couche de 20cm de terreau noir sur la terre.

La culture sur buttes dans tout le potager  est associée à une démarche plus écologique de culture et pourrait être traitée dans une autre conférence.

 

Les couches chaudes:

couche-chaude

On les réalise de fin décembre, début janvier à fin février.

Matériel nécessaire: un châssis avec des baies vitrées (fabrication maison ou acheté), des paillassons pour le couvrir par grands froids, du fumier de cheval ou de vache ou de mouton et des débris végétaux (compost grossier, feuilles mortes..), de la paille pour entourer le châssis et maintenir la température et un thermomètre.

 

Mise en place de la couche: Le châssis doit être orienté plein sud. Pour éviter les déperditions de chaleur, il faut l’enterrer  de 20 à 30 cm environ. On creuse dans le sol une fosse de 30 à 60 cm que l’on remplit avec le fumier et les débris végétaux. On arrose sans excès et on couvre le tout avec 20cm de terreau. La partie de terreau se trouvera au-dessus du niveau du sol. Il faut qu’il reste une hauteur de 30cm minimum sous la vitre. Ensuite, on installe la paille autour du châssis.

 

Mise en chauffe de la couche: La montée en température due à la fermentation doit se faire dans les 7 à 10 jours. Selon le fumier utilisé, elle peut atteindre plus de 60°. Il faut attendre qu’elle redescende vers 25° pour commencer à utiliser la couche. Cette température se maintiendra environ 1 mois avant de descendre vers 15°.

 

Surveillance de la couche.

Dès qu’il y a du soleil, il faut ouvrir le châssis pour éviter une surchauffe qui peut intervenir rapidement.

Si les nuits sont froides, il faut couvrir avec les paillassons qu’il faudra enlever dès le matin pour éviter une obscurité qui produirait un étiolement des plantes.

 

Les ados: Il s’agit de créer une butte à un seul versant le long d’un mur ou d’une haie exposé au sud et à l’abri des vents froids. En la recouvrant de terre noire, on augmente la température du sol. C’est la technique la plus simple, la plus écologique, la moins onéreuse et qui est cependant très efficace.

 

Le jardin en cave: Une caisse en bois ou une poubelle remplie de terreau permet le forçage des endives, des pissenlits récupérés dans la pelouse. Avant le repiquage, arrosez copieusement. Au besoin, couvrez-les d’un plastique noir.

 

Des aides matérielles:

Les châssis: Froid, s’il ne reçoit aucun fumier, tiède s’il reçoit  sous la couche de terre du fumier de vache ou d’ovin ou une bonne épaisseur de feuilles mortes à décomposition rapide.

La couverture vitrée permet d’emmagasiner la chaleur le jour. Il est indispensable de pouvoir aérer les châssis et il sera nécessaire de les couvrir la nuit par grand froid (couverture, paillis, cartons)

Les tunnels: Tous les modèles sont permis, fabrication maison ou tunnels accordéon du commerce, ils permettent de lutter contre l’humidité (les racines des plantes résistent mieux au gel dans une terre sèche), de lutter contre les écarts de température en emmagasinant de la chaleur le jour.

Ces tunnels ont l’avantage d’être déplaçables

La serre: Grâce à son grand volume d’air, la différence de température entre le jour et la nuit est réduite. On peut aussi la chauffer ou la maintenir hors gel.

C’est la meilleure solution pour cultiver des légumes primeurs mais c’est aussi la plus onéreuse. S’équiper d’une serre permet d’allonger les périodes de culture en automne et de cultiver des tomates à l’abri de la pluie.

 

Que semer planter ou repiquer et quand?

Les fèves:  En novembre, décembre, janvier, à bonne exposition sur buttes, sous châssis froid, sous tunnel. Pour les protéger du froid, il faut semer profond à 10cm. Ensuite on buttera les tiges lorsqu’elles atteindront 15cm pour éviter qu’elles ne se couchent. La culture anticipée permet d’échapper aux pucerons noirs. Lorsque la plante a fleuri, il faut étêter la tige Variétés à privilégier: ‘Séville’ ‘Express’ très hâtives et ‘Aguadulce’ hâtive.

 

Les laitues de printemps: A repiquer sous châssis froid ou sous tunnel en novembre.

 

Les épinards: A semer en novembre en choisissant des  variétés d’hiver tel ‘Géant d’hiver’. Il sera nécessaire de les couvrir si le froid devient plus intense.

 

L’ail rose ou blanc: A planter à partir de novembre sur buttes de préférence car il ne supporte pas l’humidité stagnante.

L’échalote: A planter en janvier sur buttes

Les oignons blancs: Semis  sur couche chaude en Janvier ou sous tunnel en février. Repiquage de ceux semés en octobre-novembre sous tunnel en février.

 

Les endives: A replanter en cave tout l’hiver au fur et à mesure des besoins.

 

La barbe de capucin: Arracher la plante avec toutes ses racines et la repiquer en cave après avoir couper les feuilles 1cm au dessus du bourgeon. Couvrir pour assurer le noir complet. Récolter tout l’hiver en coupant toujours au-dessus du bourgeon.

 

Les carottes: Semis en janvier sur couche chaude ou sous châssis tiède, à partir de fin Janvier sous tunnel ou châssis froids Choisir des variétés hâtives à racines courtes.

 

Les choux: Semis en décembre sur couche chaude de choux  pointus très précoces comme ‘Express »,Golden Acre’ ou précoces comme ‘Pointu de Châteaurenard ‘ ou F1 ‘Cap Horn’,

à partir de fin janvier sous tunnels ou châssis froid.

Les choux de Milan seront semer à partir de janvier sur couche chaude ou sous châssis tiède.

 

Les pois: Semis de pois à grains ronds et de pois gourmands en janvier sur couche chaude, début février sous tunnel.

 

Les radis: Culture sur couche chaude tout l’hiver, sous châssis tiède à partir de mi-janvier.

 

Les tomates, les aubergines, les poivrons, les céleris, les poireaux d’été: semis sur couche chaude en janvier pour un repiquage sous tunnel ensuite.

 

Les topinambours: A planter en janvier.

Les pommes de terre: A planter sous tunnel à partir de mi-janvier des variétés hâtives. On peut mettre des cartons sur le sol les premiers temps pour maintenir la chaleur. Cette culture se fera sous abri jusqu’à la fin des gelées.

Thérèse Perrot 6décembre 2014

Haut de page