Le jardin de Kerlouis. Plévenon (22)

 

Le froid glacial et venteux de ce mois de mai n’a rebuté personne : car  mardi matin 25 nous avions la chance d’être reçus et accompagnés par Louis dans son jardin de Kerlouis près du cap Fréhel. Lorsqu’il a démarré ce jardin de toutes pièces, il a d’abord planté par précaution des coupe-vents en périphérie, utiles aussi pour s’isoler des riverains. Nous étions donc bien à l’abri pour déguster – le mot n’est pas trop fort- la visite de son jardin. Un jardin bien plus que remarquable, un jardin extraordinaire.

Louis a parfaitement réussi ce qu’il a entrepris il y a 40 ans: « faire du paysage ».  Avec quelques idées fortes. Dessiner le jardin pour commencer : nous avons emprunté des allées étroites ou larges, toujours en courbe ouvrant de nouvelles perspectives, ce qui a attisé sans relâche notre curiosité. Louis a multiplié les points de vue axés sur un point de mire : un arbre majestueux au lointain, une silhouette, une écorce spectaculaire, une couleur vibrante. Le jardin paraît plus grand que les 2ha annoncés. 

Il a aussi a dessiné des clairières « pour respirer », créé une pièce d’eau creusée à partir d’une source et enfin posé en bordure du jardin  une maison de thé, interprétation personnelle du jardin japonais : son lieu favori de contemplation. 

Le jardin profite de la qualité du sol argilo-siliceux et acide (et de tous ses soins) : arbres et arbustes se développent vite et formidablement. Nous avons pu les comparer avec des sujets implantés dans nos propres jardins…  

Avec un rare sens esthétique, une curiosité et un émerveillement insatiables devant les beautés de la nature, Louis a introduit dans son jardin une palette inouïe de végétaux, arbres, arbustes, grimpantes, d’origine asiatique, américaine ou australe. Erables du Japon en grand nombre, rhododendrons, camellias, magnolias, chênes, araliacées, hydrangéas, rosiers lianes, clématites…impossible de  citer toutes les familles, espèces et variétés qu’il affectionne. 

Son choix est pourtant très sélectif: le jardin doit être beau en toutes saisons. Chaque plante doit s’harmoniser avec ses voisines et dans une vue d’ensemble. 

Il aime les arbres et arbustes spectaculaires, leurs formes originales, la dimension ou l’étrangeté du feuillage, de l’écorce, des fleurs, les couleurs chaudes comme les couleurs froides, les pastels et le blanc. Plusieurs plantes sont des exemplaires uniques en France : il les ramène de voyages lointains en Asie, Birmanie, Tonkin… Nous avons été éblouis par tant de merveilles. 

Très attentif aux contrastes des volumes, à l’étagement de la végétation, il se sert aussi beaucoup de couvre-sols faciles : aspérule odorante, saxifrage stolonifera, geranium maccrorhizum, hellebore orientale, epimedium…elles enrayent la pousse des adventices.   

Son jardin est magnifiquement entretenu. Il fait tout lui-même Louis : la taille de transparence qu’il sait très importante, le maintien des bordures, les tontes, le désherbage, le ratissage etc, etc… « un gros mi-temps de 12 heures par jour » dit-il en boutade.  Tout est pensé et observé au détail près. « Un jardin beau en toutes saisons ». En le remerciant chaudement nous le prendrons au mot : nous avons tant le désir de revoir son jardin en octobre, en février…Merci Louis. 

Balades et Jardins  25 mai 2021

 

Jardin de Kerlouis

Propriétaires     

Michèle et Louis Tranchant
Malavenir
22240 Plévenon-Cap Frehel