« Bouche-trou » est une appellation peu flatteuse pour des arbustes très utiles aux intérêts très variés.

Quand on crée un jardin, on commence par planter les arbres puis les grands arbustes en isolé ou pour former des haies. C’est la structure du jardin. On ajoutera ensuite les fleurs (vivaces, annuelles…). Mais pour faire la liaison entre les arbustes et les fleurs, des petits arbustes s’imposent. Ils serviront notamment à… boucher les trous, mais pas uniquement.

Pourquoi des arbustes bouche-trous ?

Pour :

  • Passer moins de temps au jardin et simplifier votre travail de jardinier. Le travail est bien souvent réduit à quelques tailles.
  • Structurer un massif. Composer une plate-bande de vivaces n’est pas simple (ne parlons pas des associations d’annuelles et bisannuelles !). L’avantage des vivaces est qu’elles créent un décor à priori permanent… à priori car il y a celles qui sont trop envahissantes, celles qui végètent, celles qui meurent, celles qu’on croyait plus petites ou trop grandes, celles qui sont caduques et disparaissant l’hiver en créant des vides dans les massifs, celles que l’on n’aime plus etc. Et le jardinier vieillit… le nettoyage, la coupe des fleurs fanées, la taille des vivaces défleuries… avec les années on s’en lasse ! Planter un maximum de petits arbustes structure les massifs et créent un décor permanent demandant moins d’entretien.
  • Eviter les vides dans les massifs l’hiver, surtout si ces arbustes sont persistants. Les petits arbustes caducs ne manquent toutefois pas d’intérêt à la mauvaise saison car ils occupent un certain volume. Ils peuvent aussi avoir une écorce originale (Rubus thibetanus, Cornus alba ‘Aurea’…) ou porter des baies intéressantes (Aronia…).
  • Marquer un angle de massif.
  • Cacher un élément peu esthétique du jardin (compteur électrique, tas de compost, dévidoir de tuyau d’arrosage, plaque de ciment du compteur d’eau etc).
  • Combler un vide causé par la mort d’une plante.
  • Cacher le bas d’une haie qui se dégarnit du pied.

Critères de choix des arbustes :

  • Décoratifs. Aucune raison de planter des arbustes quelconques au feuillage peu intéressant sous prétexte qu’ils sont là pour cacher un élément peu esthétique du jardin !
  • Persistants (de préférence) mais certains arbustes au feuillage caduc peuvent avoir un certain intérêt.
  • Moins de 1,20 m. On peut planter des arbustes pouvant atteindre de plus grandes tailles mais on les taillera sévèrement chaque année (Buis, Leptospermum lanigerum ‘Silver Sheen’…). L’utilisation des topiaires est intéressante.
  • Certaines vivaces persistantes à volume assez important peuvent jouer le rôle d’arbuste bouche-trou : Hellébores foetidus ou corsicus, Euphorbe characias…
  • Certaines graminées persistantes peuvent également jouer ce rôle (Stipa arundinacea, Stipa gigantea…)

Des arbustes bouche-trous persistants à feuillage vert ou panaché

Il est évident que la liste est loin d’être exhaustive. Ne sont mentionnés qu’un tout petit nombre d’arbustes particulièrement intéressants.

Voici une liste avec LE NOM, LES CARACTERISTIQUES et LA CULTURE de chaque plant.

 

Abelia x grandiflora

  • ‘Prostata’ : (h = 1m ; e = 1m), port étalé, feuillage luisant vert foncé bordé de pourpre en automne, fleurs blanches et parfumées de juillet à octobre laissant un calice rose très décoratif quand elles fanent.
  • ‘Confetti’ : (h = 70 cm, e = 1,20 m). Feuillage vert marginé de blanc rosissant en automne.Soleil.

Sol ordinaire, drainé, sec à peu humide.

Tailler en mars – avril si besoin.

Supprimer le bois mort.

A l’abri du vent, au soleil pour conserver un feuillage panaché ou supporte une ombre légère.

Buxus sempervirens

C’est le buis commun que l’on peut tailler en boule pour marquer un angle de plate-bande par exemple. Il existe plusieurs variétés.

‘Elegans’ a des feuilles marginées de blanc. Terre ordinaire. Soleil ou mi-ombre. Il existe des problèmes (maladies, ravageurs) qui déciment les buis dans certaines régions. Méfiance, notamment de l’origine des plants. Tailler au printemps et septembre.

Correa

  • ‘Dusky bells’ : (0,50 x 1 m), port étalé, feuillage vert moyen. Superbes fleurs rose carmin en clochettes retombantes d’octobre à la fin de l’hiver.
  • alba ‘Rosea’ : (1 m x 1 m), feuillage vert grisé au revers, fleurs en clochettes pendantes roses (octobre à mars)

Tout sol bien drainé au soleil ou mi-ombre. Adapté au bord de mer.

Protéger si hiver froid (-7 à -10 degrés). Déteste le gel.

 

Daphne odora ‘Aureomarginata’

1 m x 1,50 m. Feuillage luisant, coriace, vert foncé ourlé de jaune. Grappes de petites fleurs blanches et roses parfumées réunies en glomérules de début janvier à mi-février. Ombre ou mi-ombre. Sol plutôt acide, normal et frais.

Erica mediterranea

Floraison blanche ou rose en février-mars.

Peut dépasser 1m mais doit impérativement être taillée tous les ans. Plus belle si elle est taillée régulièrement. Soleil. Sol acide ou neutre.

Euonymus fortunei

0,80 x 1,50 m, port étalé, feuillage vert foncé, floraison sans intérêt en mai, baies toxiques.

  • fortunei ‘Emerald Gaiety’ : Feuillage vert panaché de blanc rosissant légèrement en hiver ; (h = 1 m, e = 1,50 m).
  • fortunei ‘Emerald’n’ Gold’ : Feuillage vert largement bordé de jaune d’or très lumineux rougissant quand l’hiver est rude. (h = 30 à 40 cm ; e = 60 à 80 cm).

Pousse au soleil ou mi-ombre dans tout sol ordinaire drainé, supporte la sécheresse quand il est bien installé.

Tailler si nécessaire au printemps. Marcotte très facilement.

Haloragis erecta ‘Wellington Bronze’

70 cm. Superbe feuillage bronze. Floraison jaune verdâtre en été.

Soleil. Assez sensible au gel.

Hebe microphylla

Une boule compacte de 1 à 1,20 m de diamètre.

Floraison blanche en épis blancs en juillet et souvent en septembre-octobre.

Sol ordinaire. Soleil. Accepte la sécheresse.

Tailler après la floraison. Peut être rabattue au ras du sol

Jovellana violacea

Semi-persistant. 80 cm. Clochettes lilas tachetées de pourpre, gorges jaunes en été. Superbe.

Sol frais, bien drainé. Plutôt Mi-ombre, situation abritée. Rusticité moyenne (-10°C).

Leucothoe

  • fontanesiana‘Scarletta Zeblid’ : 80 x 60 cm, compact, fleurs blanches insignifiantes en avril-mai. Feuillage vert foncé et luisant : au printemps les jeunes pousses rouges. Rouge foncé en automne pour devenir cuivré en hiver.
  • axillaris ‘Curly Red’ : 0,80 x 1,50 m, jeunes feuilles recroquevillées rouges.

Pousse dans un sol ordinaire, acide et frais à l’ombre ou mi-ombre.

Arroser par temps sec.

Melaleuca gibbosa

1 x 1,20 m, port souple et retombant, feuillage vert foncé, très fin, aromatique.

En été, petites fleurs mauves en pompon. Longue floraison en Bretagne

Planter à l’abri des vents dans tout sol sec et drainé, pas trop riche.

Tailler, si besoin en mai-juin après la floraison et au maximum la moitié de la longueur des rameaux en juillet.

Nandina domestica

  • ‘Firepower’ 0,60 m, port en boule, feuillage variant suivant les saisons : jeunes pousses cuivrées au printemps devenant vertes en été puis jaunes, orange et rouge vif en automne si exposé au soleil.
  • ‘Richmond’ 1,20 x 1 m, port érigé, feuillage étalé à l’horizontale rougeâtre au printemps et orange à pourpre à l’automne, fleurs blanches (pas toujours) en grappes l’été, suivies de fruits rouges.
  • ‘Orihime’ 50 cm. Feuillage fin. Superbe.

Pousse dans un sol frais (supporte une sécheresse passagère), drainé même pauvre et caillouteux mais non calcaire, au soleil non brûlant ou mi-ombre, à l’abri des vents forts. Planter au printemps de préférence.

Planter ‘Orishime’ plutôt à mi-ombre ou à l’ombre.

 

Phormium tenax

Quelques cultivars de moins de 1 m :

  • Rainbow Queen’ (90 cm, vert-bronze panaché de rose),
  • Jester’ (1 m, rouge-bronze bordé de vert),
  • Tom Thumb’ (60 cm, vert bronze),
  • Bronze Baby’ (80 cm, rouge-bronze),
  • Apricot Queen’ (1 m, abricot rayé de vert),
  • Platt’s Black’ (1 m, noir) etc.

Planter les Phormiums en avril-mai, en plein soleil, dans un sol riche bien drainé. Au sec en hiver. Pailler les Phormiums nouvellement plantés. Engrais en début de printemps. Peuvent être cultivés en pots.

Pittosporum tenuifolium ‘Golf Ball’

Petit arbuste au port arrondi qui ne dépasse pas 1 m. Il a l’aspect d’une boule de buis. Les feuilles ovales mesurent 3 à 3,5 cm de long. Croissance rapide. A utiliser comme le buis.

Tout sol ordinaire, bien drainé. Accepte le calcaire. Résiste plutôt bien à la sécheresse. Excellent en bord de mer (accepte bien le vent et les embruns). Rusticité moyenne : n’apprécie pas le froid prolongé et déteste la neige.

Pittosporum tenuifolim ‘Tom Thumb’

Buisson trapu en boule de 80 cm. Le jeune feuillage est vert-bronze puis devient pourpre foncé.

Terre ordinaire. Soleil.

Pittosporum tobira ‘Nana’

80 x 80 cm. Feuillage compact, vert brillant, à port arrondi. Fleurs blanches parfumées en mai suivies de graines cireuses orangées.

Pousse dans un sol drainé, pas trop sec, au soleil ou mi-ombre. Supporte bien la taille. Planter dans 1/3 sable, 1/3 tourbe, 1/3 terre jardin.

Prostanthera cuneata

0,60 x 1,20 m, port étalé, petites feuilles rondes, vert foncé, brillantes, à forte odeur de camphre quand on les froisse. Fleurs blanches en mai-juin.

Plein soleil dans un sol ordinaire, drainé, supporte le sec. Tailler pour éliminer le bois sec. Eviter les tailles trop sévères. Ne supporte pas l’humidité stagnante et les fortes gelées.

Raphiolepsis x delacourii ‘Springtime’

0,80 x1,50 m, port compact, feuillage vert foncé, coriace et brillant. En avril-mai, fleurs rose et jeunes feuilles cuivrées. Croissance lente.

Soleil, Sol acide, ordinaire, bien drainé. Supporte la sécheresse et les embruns.

Tailler si nécessaire.

Rosmarinus officinalis

C’est le romarin. Feuillage aromatique si on le froisse. Fleurs bleues à blanches de mars à mai. Plante mellifère. Nombreuses variétés au port dressé ou rampant : ‘Corsican Blue’ et ‘Pointe Du Raz’ ont des fleurs bleu foncé.

Pousse dans un sol bien drainé, pauvre, sec, en plein soleil. Tailler après la floraison pour garder un port compact.

Sarcococca hookeriana ‘Humilis’

1,20 x 1 m, pousse lente, buissonnant, à port raide, feuilles vert foncé, brillantes. En janvier-février, petites fleurs blanches au parfum puissant à l’aisselle des feuilles, suivies de baies noires luisantes.

Ombre ou mi-ombre, dans un sol ordinaire, drainé. Semis abondant.

Tailler si nécessaire après la floraison.

Les conifères nains (de rocaille) sont très intéressants mais attention : il faut bien choisir ceux qui ne dépassent pas 1 m (certains conifères appelés conifères nains peuvent atteindre 2 à 3 m et s’ils ne poussent pas en hauteur, c’est parfois en largeur). Même si la pousse est souvent assez lente, mieux vaut bien se renseigner sur ses dimensions adultes.

On choisira en priorité :

  • Abies balsamea ‘Nana’,
  • Chamaecyparis lawsoniana ‘Green Globe’,
  • Chamaecyparis lawsoniana ‘Minima Aurea’,
  • Chamaecyparis pisifera ‘Nana aurea variegata’,
  • Chamaecyparis pisifera ‘Nana’,
  • Cryptomeria japonica ‘Vilmoriana’,
  • Juniperus communis ‘Compressa’,
  • Juniperus communis ‘Sentinel’,
  • Juniperus squamata ‘Blue star’,
  • Picea pungens ‘Glauca Globosa’,
  • Pinus mugo ‘Gnom’,
  • Pinus mugo ‘Humpy’,
  • Pinus mugo ‘Picobello’,
  • Thuya plicata ‘Whipcord’ etc.

Bien que n’étant pas des arbustes, les graminées peuvent tout à fait jouer un rôle d’arbuste bouche-trou : idéales pour marquer un angle de massif, on peut aussi les cultiver en pot. Il y en a pour toutes les expositions, tout type de sol. Les feuillages et les inflorescences sont très variés, le port est retombant ou érigé. Il y a toujours une graminée adaptée à un emplacement. Les graminées les plus intéressantes sont celles qui ont un feuillage persistant.

Quelques graminées à utiliser :

Stipa arundinacea,

Stipa gigantea,

Eragrostis,

Calamagrostis x acutiflora,

Molinia caerulea,

Panicum virgatum,

Miscanthus etc.

Des arbustes bouche-trous persistants à feuillage gris

Il est évident que la liste est loin d’être exhaustive. Ne sont mentionnés qu’un tout petit nombre d’arbustes particulièrement intéressants.

Voici une liste avec LE NOM, LES CARACTERISTIQUES et LA CULTURE de chaque plant.

Ballota pseudodictamnus

Touffe dense (60 x 80 cm) grise presque blanche formée de longues tiges portant des feuilles cordiformes. Feuilles et jeunes tiges ont un aspect laineux. Petites fleurs roses discrètes sur des hampes florales en juin.

Planter dans un sol sec, ordinaire ou pauvre, bien drainé, en plein soleil, mais accepte très bien la mi-ombre. Tailler les hampes florales en arrondissant la touffe. Quand il y a trop de bois, rabattre sévèrement, après la floraison, au niveau des petites feuilles qui apparaissent sur les tiges ligneuses. La plante n’est belle que si elle est taillée régulièrement.

Brachyglottis greyi

(Syn : Senecio greyi) 1 m x 1,50 m. Port étalé, feuillage gris au revers blanc. Fleur jaune en forme de marguerite en mai-juin.

Plein soleil dans un sol bien drainé, pauvre, sec. Supporte les embruns. Tailler sévèrement au départ de la végétation (mars-avril) et après la floraison. Se marcotte très facilement.

Convolvulus cneorum

0,80 m x 0,80 m, port arrondi, feuillage gris-argenté, brillant et soyeux, fleurs blanches abondantes en mai juin.

Pousse au soleil dans un sol ordinaire, drainé, sec. Craint l’excès d’eau et les araignées rouges par temps très sec. Tailler après la floraison si nécessaire.

Dorycnium hirsutum

(Lotus hirsutus) 60 x 80 cm. Sous-arbrisseau buissonnant. Feuilles grises velues. Floraison blanche en été.

Soleil, sol léger, sec et pauvre même calcaire. Plante de bord de mer. A tailler en boule après la floraison.

Gomphostigma virgatum ‘White Candy’

1,50 m. Longues branches souples, feuillage (genre romarin) gris argenté. En été, petites fleurs, parfumées, simples, blanc pur de juillet à septembre.

Soleil à l’abri des vents en sol frais. Tailler, si besoin et au maximum le quart de la longueur des rameaux, en début de printemps.

Helichrysum angustifolium

(Syn : H. italicum) Boule de 50 cm, feuillage linéaire argenté à odeur de curry quand on le froisse, fleurs en corymbe jaune, parfumées en début d’été.

Plein soleil, sol pauvre, caillouteux, très bien drainé, craint l’eau stagnante, supporte les embruns. Marcotte facilement. Tailler sévèrement au début du printemps, en boule après la floraison et en fin d’été en cas de besoin.

Leptospermum lanigerum ‘Silver Sheen’

C’est un arbuste qui peut atteindre facilement 2 m mais on peut le tailler en boule comme un buis. Dans ce cas, sa floraison blanche de fin juin est sacrifiée.

Sol assez fertile. Plein soleil et endroit chaud. Rusticité moyenne mais c’est le plus rustique des Leptospermum.

Perovskia atriplicifolia

1,20 m en fleurs. Tiges gris-blanchâtres. Floraison bleu-lavande (‘Blue-Spire’ bleu-violet)

Sol ordinaire, Plein soleil, endroit chaud. Taille très courte au printemps. A besoin souvent d’être tuteuré car se couche.

Teucrium fruticans

Boule de 1,20 m. Compact, touffu, tiges blanches, feuilles aromatiques gris-vert sur le dessus et blanches dessous. Fleurs bleu lavande tout l’été et en automne s’il fait beau.

Pousse dans un sol bien drainé, pauvre, sec, en plein soleil. Tailler au début de printemps en boule et en cours d’été pour conserver sa forme. En cas de besoin, supporte une taille très sévère. On peut le raser au niveau du sol au printemps.

Des arbustes bouche-trous caducs

Il est bien sûr impossible de citer tous les petits arbustes caducs qui peuvent servir de bouche-trous. Je me contenterais de citer ceux qui ne dépassent pas 1,20 m ou que l’on peut maintenir à cette hauteur.

On pourra utiliser évidemment les rosiers (grands buissons ou arbustifs). Remontants ou non… Du moment que le rosier reçoit suffisamment de soleil dans la journée, on peut très bien le coincer entre de grands arbustes.

Voici une liste avec LE NOM, LES CARACTERISTIQUES et LA CULTURE de chaque plant.

Berberis thunbergii

Beaucoup de cultivars, notamment :

  • Diabolicum’ : 1 m x 1 m, feuillage jaune bordé d’orange.
  • Faisceau doré’ : 1 m, port colonnaire, feuillage jaune.
  • Orange Rocket’ : 1 m, port colonnaire, rouge orangé etc.

Superbes couleurs d’automne. Tout sol, soleil ou mi-ombre.

Caryopteris x clandonensis

1 m maximum. Petites fleurs bleues en bouquets en août-septembre. Plusieurs variétés dont ‘Worcester Gold’ au feuillage jaune.

Plein soleil. Accepte bien la sécheresse et les sols pauvres. Tailler sévèrement au printemps.

Daphne mezereum

Ou bois joli, bois gentil. 1,20 m x 0,80 m. Port érigé. En février-mars : fleurs roses ou pourpres, très parfumées.

Soleil ou mi-ombre. Sol ordinaire, frais.

Deutzia

  • calycosa 1,20 m x 1 m. Fleurs roses.
  • gracilis : 1 m x 1 m. Fleurs blanches parfumées

Culture facile. Croissance rapide. Soleil. Sol ordinaire. Floraison au printemps

Fothergilla gardenii

1 m x 1 m. Fleurs blanches parfumées en mars. Superbe feuillage d’automne.

Sol acide, frais. Soleil ou mi-ombre. Superbe.

Hydrangea

Les H. serrata ‘Angustata, ‘Belladone’, ‘Blue Billow’, ‘Chinensis’, ‘Koreana’, ‘miranda’, ‘Montaso’, ‘Shirotae’, ‘Fuji No Taki’ ne dépassent pas 1 m.

Mi-ombre, terre acide ou neutre. Terrain frais.

Philadelphus ‘Manteau d’hermine’

Ou Seringat. 0,75 m x 1,50 m. Fleurs doubles très parfumées en juin-juillet.

Soleil ou mi-ombre. Sol fertile même calcaire.

Prunus glandulosa ‘Albo- Plena’

1,20 m. Fleurs doubles blanc pur en mai. Superbe.

Soleil, terre ordinaire. Tailler assez sévèrement après la floraison (fleurit sur le bois d’un an).

Sorbaria sorbifolia ‘Sem’

1,50 m. Feuilles composées de folioles lancéolées et dentelées. Jeunes pousses rougeâtres. Beau feuillage d’automne. Floraison blanche en été.

Soleil ou mi-ombre. Sol frais, voire humide. Peut-être taillé sévèrement en fin d’hiver. Peut drageonner.

Spiraea thunbergii ’Fujino Pink’

1 m. Port retombant, branches arquées. Floraison blanche et rose mi-mars. Feuillage jaune-orangé à l’automne.

Sol riche, frais. Soleil. Tailler après la floraison.

Spirea

Floraison blanche en avril-mai :

  • x cinerea ‘Grefsheim’ : 1,20 m, port dressé, petites fleurs.
  • prunifolia ‘Plena’ : 1,50 m, port souple, fleurs doubles.
  • media ’Darsnorm’ : 1,20 m, fleurs réunies en ombelles.

Sol assez riche et frais. Soleil. Tailler après la floraison.

Spirea japonica

  • ‘Goldflame’ 80 cm, feuillage rouge puis jaune puis vert.
  • ‘Magic Carpet’ 50 cm, feuillage rouge bronze puis vert.

Plus intéressantes pour le feuillage que pour la floraison.

Tout sol. Soleil. Tailler après la floraison. Supporte très bien une taille sévère.

Symphoricarpos orbiculatus ’Foliis Variegatis’

Une symphorine verte marginée de jaune. 1 m.

Sol ordinaire, mi-ombre avec quelques heures de soleil ou soleil.

A tailler sévèrement en fin d’hiver et régulièrement pour garder une forme compacte.

Viburnum

Maximum 1,50 m.

Floraison blanche en avril-mai : ‘Jackie’, ‘Eskimo’, ‘Newport’.

Floraison rose en mars : V. farreri ’Fioretta’ (parfumé).

Sol plutôt acide, Plutôt mi-ombre.

Alain Dupont

11 mai 2013