Les Jardins du gué

 

(19)Sur la route de la Creuse, nous faisons halte à mi-parcours dans les Deux-Sèvres, chez Mr et Mme Merlet, aux Jardins du Gué à Lhoumois. Situé sur les bords du Thouet, affluent de la Loire, ce parc de 4 ha a été aménagé depuis 1996 par les propriétaires en 7 jardins thématiques : 7 …comme les 7 jours de la semaine. Et partout, tout au long de la visite nous retrouverons ce chiffre symbolique.

(10)

(11)

(14)

(18)

 

Nous entrons par le gué, ayant donné son nom au parc, constitué à cet endroit de grandes pierres plates qui permettent de franchir la rivière pour relier les 2 parties du chemin rural. Longeant la rivière, cette immense prairie naturelle était plantée de peupliers jusqu’en 2008, date à laquelle ils ont été abattus puis progressivement remplacés par 3 bosquets d’arbres ou arbustes choisis pour l’intérêt de leur feuillage ou de leur écorce : Liriodendron tulipifera, Prunus serrula, Sambucus nigra, Rhus typhina, Salix alba ‘Tristis’…On y trouve également les espèces d’arbres typiques des zones humides ou des berges : Metasequoias, Saules, Aulnes, Frênes, Chênes…ainsi que d’autres plus rares : Ulmus hollandica ‘Wredei’, Parrotia persica, Acer cappadocicum ‘Rubrum’, Pterocarya fraxinifolia, Notofagus…

Toutes ces espèces originaires de 7 continents : Afrique, Asie, Australie, Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Antarctique, illustrent bien cette première partie du parc nommée : « Le Jardin des Voyageurs« , celui de Mercure – Mercredi

 

.(27)

(25)

Un petit bief, seul vestige du moulin qui existait sur le site au XIXème siècle, clôt cette longue prairie, et nous amène vers la Roseraie  « Le Jardin de l’Amour » bien sûr, celui de Vénus – Vendredi. Une collection de 150 rosiers s’étalent au pied d’un énorme rocher et une pergola de grimpants monte à l’assaut d’un grand talus de granit qui nous conduit à l’arrière et en surplomb de la maison dans « Le Jardin des Succulentes » de Jupiter-Jeudi, mis en scène en potées et en lisière d’un bois de Conifères. En contrebas, nous pouvons remarquer le cœur formé par un massif de rosiers et vivaces dans le Jardin de l’Amour !

(32)

(33)

(35)

(41)

Nous descendons doucement vers la bâtisse, en admirant au passage dans la véranda l’impressionnante collection de Cucurbitacées de Mme Merlet, puis nous continuons notre progression, en longeant plusieurs massifs riches de nombreuses vivaces et arbustes, vers « Le Jardin des Arts » celui du Soleil – Dimanche, où s’exposent quelques toiles familiales. Cet endroit du jardin est plus intime, entouré d’une végétation dense et agrémenté d’une pergola et d’un joli bassin dans lequel coule une petite source : il y règne un calme et une atmosphère paisible, probablement propices à la création artistique ! Il est inspiré du jardin italien, créé par l’ancienne propriétaire, une certaine Mme Panzani, fille du créateur des fameuses pâtes… Il comprend 7 massifs, et après avoir monté 7 marches, on y trouve 7 colonnes alignées, surmontées d’un vase, au pied d’une haute muraille.

 

(46)

(63)

(61)

(59)

(51)

En sortant de cet espace, Bernard Merlet nous fait découvrir un curieux instrument de musique : l’Argilophone, sorte de xylophone artisanal fait à base de plaques d’argile, au son très pur.

(69)

 

Puis après être passé devant « Le Jardin des Braves », celui dédié à Mars – Mardi, que nous ne parcourrons pas en raison de sa pente très forte, colonisée par quelques beaux spécimens de Conifères rampants, nous voici à l’entrée du Potager : « Le Jardin Gourmand » de la Lune – Lundi, le domaine de Mme Merlet. Et quel potager magnifique, immense et malgré tout propre, ordonné, esthétique et déjà prometteur de superbes récoltes de fruits et légumes bien alignés, répartis en carrés ou planches délimités par des bordures de fer à béton tressé ou monté en arceaux de soutien. La jardinière nous explique sa conception du potager au naturel : apport de compost et paillages ou BRF maison, l’eau est bien sûr facilement disponible par la proximité du Thouet. Quel travail extraordinaire, récompensé en 2013 par le Grand Prix du Concours National des Jardins Potagers de la SNHF : Bravo

 

Le temps passe et il ne nous en reste pas beaucoup pour monter néanmoins jusqu’au dernier « Jardin du Temps », celui de Saturne – Samedi, perché tout en haut de la colline près des vieux bâtiments agricoles : la vue est superbe sur tout le parc en dessous. Ce jardin est en cours d’aménagement et regroupe notamment des plantes épanouissant leurs fleurs tout au long d’une journée de 24 H, formant ainsi « l’horloge des fleurs », définie par le grand botaniste Linné.

 

En redescendant, nous passons par l’agréable petite boutique-pépinière, avant de saluer et remercier chaleureusement nos 2 guides-jardiniers de talent qui nous permettent de terminer cette très belle visite par un pique-nique sous les grands arbres de leur parc, labellisé « Jardin remarquable », on comprend pourquoi !

 

 

Sophie B

 12-06-2017

 

 

Les Jardins du gué

Propriétaire(s) : M. et Mme Bernard Merlet (Jardin Privé)

Le Gué de Flais
 79390
 LHOUMOIS
Deux-Sèvres
Téléphone : 05.49.69.88.52
Site web : http://www.jardinsdugue.fr
Mail : merletb@orange.fr

 

Haut de page