Saint-Jean-Brévelay. Pour Jacqueline Dréano, « le jardinage crée du lien »

Ouest France 21 septembre 2022

La propriété des époux Dréano, à Saint-Jean-Brévelay (Morbihan), est fleurie toute l’année. Des centaines de variétés annuelles ou vivaces ornent les massifs. Jacqueline est incollable sur l’identité des espèces. Elle témoigne d’une passion extrême qu’elle aime à partager.

Jacqueline Dréano participe régulièrement au concours des maisons fleuries. Elle a obtenu le premier prix dans la catégorie « jardin paysager visible de l’espace public ».
Jacqueline Dréano participe régulièrement au concours des maisons fleuries. Elle a obtenu le premier prix dans la catégorie « jardin paysager visible de l’espace public ».

L’embellissement de la commune fait partie des préoccupations des élus de Saint-Jean-Brévelay (Morbihan). Pour inciter le plus grand nombre à participer à la mise en valeur de leur environnement, un concours des maisons fleuries est organisé chaque année. Pour cette édition, douze inscriptions ont été enregistrées, dont plusieurs nouveaux participants​, souligne Henri Claude Belzic, adjoint en charge des espaces verts. Samedi 17 septembre 2022, avant la remise des prix (lire ci-dessous), les lauréats sont allés visiter le pollinarium des Salines à Conleau et le jardin éphémère du château Gaillard à Vannes (Morbihan).

 

« Garnir les coins »

Jacqueline Dréano a obtenu le premier prix dans la catégorie jardin paysager visible de l’espace public. J’aime partager ma passion, échanger des conseils, et voir le cercle autour des fleurs s’agrandir ! Et quand on lui demande comment est né cet engouement, elle répond : Lors de notre emménagement à Mangouéro, et des tas de terre dans la cour, je me suis dit qu’il était nécessaire de garnir les coins.

Jacqueline et son mari, Jo, ont alors imaginé et organisé ensemble la structure du jardin. Les premières plantations ont suivi. Les copines me fournissaient en boutures, et, très vite, j’ai attrapé le virus. ​Les espèces florales annuelles ou vivaces se succèdent, s’alternent et se comptent par centaines. L’harmonie des couleurs (fleurs et feuillages), et la hauteur des végétaux sont calculées. Ainsi, le jardin est fleuri toute l’année.

Du travail… mais tellement de plaisir

On y trouve entre autres, de multiples petites fleurs de printemps, des rhododendrons en quantité, des magnolias, une quarantaine de camélias fleuris d’octobre à avril, des azalées, agapanthes, géraniums vivaces, quatre cents plants d’Hellébore (ou Rose de Noël), et plus de cent quarante catégories de rosiers… Tout est paillé, donc les parterres demandent peu d’entretien. La taille et l’organisation des bordures représentent le plus gros travail… mais aussi tellement de plaisir !​, confie Jacqueline qui utilise l’eau de récupération pour l’arrosage et achète peu de plants. Je les multiplie, je fais du troc, je vais aux vide-jardins et aux fêtes des plantes.

 

La passionnée est incollable sur l’identité des variétés. Elle accueille régulièrement les visiteurs et se montre intarissable sur les conseils et explications. Les pommiers pollinisateurs décoratifs ouvrent l’espace arboré et font la joie des oiseaux. Jacqueline cultive aussi un potager, créé ses semences et récolte sans ajout de produits chimiques.

 

 

 

 Bravo Jacqueline une de nos adhérentes

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis